RE-Suite-Quoi?

Fin de la campagne. Mob rangée. Toutes mes affaires sont encore dans la voiture, car arrivée Samedi 14h, j’ai commencé à tendre les toiles à la galerie à 15h. ET l’installation continue. Retour maison. Moins facile. et courrier étalé sur la table. A chaque fois c’est difficile cette maison vide. Puis les rêves et le champ de bataille du lit le matin tant je bouge. Baudelaire, Théophile Gauthier, le livre heu d’un auteur americano-vietnamien que j’ai entendu à la radio. A la librairie ils me passent le livre-épreuve. Bon. Sais pas les 15 premières pages ne m’excitent pas plus que ça. Cinéma avec délices Dimanche soir après la galerie: un film espagnol, un thriller, avec d’excellents acteurs. Probablement pas un truc qui va révolutionner le cinéma, mais je passe un bon moment à rechercher le criminel avec les autres.

Expo à installer donc…Pas simple. Mais j’aime bien, j’ai l’impression d’être en vacances. Et puis c’est sympa. RV hier à la Maison Rouge avec FP et IB. Bon. Il est très attentif et sympa si on peu dire. Assez charmant. Photo à la sortie. Rires. Voilà. Zou. Ce qui est pénible c’est de bosser avec des gens à qui on passe des commandes et qui ne sont pas prêtes. C’est chiant ça. Vraiment . C’est comme les entreprises dans le midi. Faut être aux trousses. Partout. Ronchon. Je suis ronchon.

Ce matin, visite à la boite qui fabrique les drapeaux. C’est marrant cette boite. Des hampes, des couleurs, de la soie, des trucs africains, deux filles qui cousent tranquillement. Ils sont super aimables. Mes yeux tournent partout, de la gamelle avec les croquettes pour le chat,au pack d’Evian, en passant par la grande imprimante magnifique. Choisir la couleur. Plus orange, pas brique. On m’explique les impressions, le gaz, la résine, la non pollution, le bazar. Les filles papotent doucement:

— Chez Chanel, je ne cousais que les galons des tailleurs. Tu verras, il faut de la patience. A l’école on apprend tout sauf coudre. Et tu verras au début on a super mal au doigts. 

Je marche jusqu’à la rue Chapon. J’aime bien. Je traine un peu, passe devant un hôtel qui me semble vieillot, L’Hotel du Chariot d’or qui date de 14.. et quelques. . ( Des rouliers, comme par le passé descendent au Chariot-d’Or ; mais aucun des autres voyageurs n’y est plus amené par le coche dont le bureau et les écuries se trouvaient dans l’hôtellerie même. Le public a également fait son deuil, d’un passage libre à travers les cours du Chariot-d’Or.)

Je rentre, c’est effectivement vieillot, un peu sombre. J’irais pas. !!!

En parlant d’hotel j’ai réservé une chambre dans un endroit qui semble magnifique à côté de Palerme. Une sorte de villa des monstres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut