Conversations et autre

Hier démontage à la MR.Heureusement je suis rassurée car Max vient s’occuper du portail qui , quand on sait pas comment il a été monté est un enfer. On va boire un truc vers 17h avec C. du côté de l’opéra Bastille. En entrant une même réflexion nous vient à l’esprit. On parle de choses et d’autres et à une table plus loin il y a deux messieurs assez gros, celui de dos énorme avec grosse barbe blanche même si on ne voit pas le visage. Soudain C. se tourne vers moi comme si une vipère l’avait piqué. J’éclate de rire car moi aussi j’ai entendu ceci:

—Alors tu as perdu 20 kilos depuis Casse-Noisette.

Je trouve que c’est désopilant et j’en ris encore. Falstaff , car c’est plutôt un Falstaff à la Orson Welles répond:

—J’aime bien une petite cuiller de confiture de temps en temps

&&&&

De la roupie de sansonnet est une expression populaire française qui signifie « une valeur négligeable » et souvent utilisée sous la forme négative « ce n’est pas de la roupie de sansonnet » et qui veut donc dire « qui a de la valeur ».

Elle prend son origine dans le parler populaire du Moyen Âge où la « roupie » est la « goutte au nez ». Il est difficile d’imaginer que cet oiseau étourneau sansonnet puisse avoir une goutte au nez. Il peut y avoir un détournement de sens à partir « de la roupie de son nez » ou à partir de « la roupie dessous son nez », dès le moment où la compréhension de « roupie » s’est perdue au xixe siècle, le parler populaire a reconstruit « sansonnet » à partir de « son nez » après avoir tenté de créer « de la roupie de singe », autre forme attestée et construite sur « la monnaie de singe » mais sans succès populaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut