La Barbe

Je vais t’apprendre à naviguer sereinement moi. Surtout la nuit.

Moi je suis prise dans mes propres rêves ( et ce n’est pas cette fois ci une citation de Deleuze). Nom d’une pipe je n’en peux plus de rêver. C’est exténuant, déprimant ( remarque que le vieil Hannecke à la télé hier soir tard, c’était pas du nougat niveau détente pré-nocturne ). Bref. Hyper désagréable et vazy R. et vazy un enfant minuscule , et vazy plus d’essence, des collants en laine noir, A.L, et vazy l’expo râtée ( la même dans la chambre d’Amiens ), la peinture épaisse, le père disparu, le frère malade et la présentation de peintures au Centre P avec à coté de moi exactement mon travail par quelqu’un d’autre et en plus en mieux . Je dis MERDE. J’en veux plus de ces rêves qui me bousillent le réveil.

Hier le document sur la Callas était bouleversant.

Pluie comme un pulvérisateur, thé au Flore, ennui, rangement d el’ordi<<<<<.

 

«  LES MORTS NE SONT VRAIMENT MORTS QUE LORSQU’ON LES OUBLIE “

 

Présence des morts / Berl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut