Un voyage effacé.

Je poursuis mon expérience ornithologique tant que je ne suis pas transformée en une sorte de calcaire de grotte artificielle. Hier je ne trouvais plus Seigneur, muet il était et invisible. Le soir il est tout calme même quand on lui fait entendre un chant semblable au sien.

Ce matin RV pour Kafka à 9h puis travail pour le machin lenticulaire. Pas arrêté. Espérons que ça marche sinon on fait autrement.

La journée de cours s’est passée très rapidement et j’ai ensuite enregistré une voix pour un étudiant. Pas mal de visites et passages . C’est sympa.

Today paperasse encore. Et pas trouvé de filet à papillons dans le quartier pour attraper l’oiseau.

J’aime bien ce bout de négatif qui, à ce que mon frère dit, représente l’église russe de Nice, Saint-Nicolas. Il m’a apporté un paquet de super 8 à visionner. Misère!!!!…. mais ça m’intrigue.

Bon je file chercher d’Un château l’autre/ Zut il n’est pas arrivé/ et me poser 5 mn. J’en ai marre. Je commande la nouvelle traduction des Métamorphoses.

Michou est au café et moi je me sauve non pas à cause de lui mais de personnes que j’aime bien . Elles ont hélas dépassé un stade d’alcool raisonnable et je ne comprends rien. Bref.

Me revient ce bonhomme cette nuit chez qui ont est allés et il y avait des gros flocons de poussière grise sur les murs et sur ses vêtements. Et puis une sorte de cellule transparente et géante qui nous englobait. Nous est vague. Je ne sais pas qui était avec moi. Ni ce qu’on faisait. Un avion? La Russie? Impression que c’est le même rêve.

V. me raconte sa soirée. Tout ce que je déteste: Les 6 couverts, le machin farci qu’on ne sait pas comment attraper, la convention de tout cela lié à l’emmerdement. La  sensation de caste, en être ou pas; l’argent, la vanité. Et viser pour se barrer au plus vite en restant correct.!!!!

Cette nuit je me fâchais avec une femme??? Et je parlais de Cocteau en direct de chez mes parents, pour une émission de télé. Des rues comme dans me midi. Je les descends vers où?. Il y a des tables, personne et sur les tables des salades appétissantes. Un voyage? Un sac? Ennuyeux tout ça.

L’oiseau est en pleine forme et bruisse des ailes. En prenant un café je lis un truc intéressant sur la préparation et le tournage du Carrosse d’or.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut