RÊVE

Pourquoi ces rêves. Cette nuit c’était Aushwitz. Je tente de décrire en me souvenant. Je me souviens de mon retour et du RV que j’avais à Monaco dans un grand hotel. J’y suis arrivée comme une folle avec des tremblements. Entre temps et je ne sais plus pourquoi, alors que je séjournais ? Gilbert et Georges m’avaient demandé de passer à Paris et d’acheter chez YAmamoto des vêtements pour leur fille ainsi que de louer une voiture afin de traverser l’Angleterre ( j’ai le nom de la ville mais ne peux le visualiser ) Bon. A Monaco, FP et un homme qui a écrit un livre sur le Tibet dînent avec moi. Mais je vois tout au travers d’un brouillard et leur raconte mon expérience du camp ce qui est déplacé. Je le sais. Mais ne peux me calmer. Je leur parle pour comparer, de carcasses de viande, des vaches aux pattes qui pendent sur des couchettes de bois.( Hier j’ai regardé des images de Berlinde de bruyckere… Ceci doit expliquer cela… ) Puis je pars mais ja’i oublié toutes mes affaires et elles sont dans une chambre du 20 eme étage. Je prends l’ascenseur qui déambule en spirale carrée ( hum hum ) , enfin dont l’itinétaire n’est pas vertical. En fait je suis dans une maison.Mon sac est là et je redescends par une sorte de toboggan dangereux.FP me salue et C. m’emmène au taxi de Monaco qui me ramènera à Paris. MM est là. J’arrive dans la chambre de mon frère à A. J’y suis installée pour dessiner, ou peindre ou je ne sais quoi. Oh zut j’en ai marre de raconter tout ça. Ca finit dans un immense domaine, un chemin, une zone pavillonnaire. Un panneau qui indique un nom.

Il fait très beau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut