RIEN A VOIR MAIS

THOMAS WILFRED

Neige hier. Jour où j’avais décidé de partir dans le Forez. J’en ai rêvé tout l’après midi, regardé les horaires de train etc et finalement ne suis pas partie. C’était gentil qu’il neige ici pour que je sois contente et ne regrette pas trop. Le nouvel oiseau s’appelle Biche. Ils ont l’air de bien s’entendre. Ils papotent et se baignent dans l’eau où ils doivent boire. Bibliothèque centre Pompidou. pas des choses affolantes sur Disney. Je cherchais plutôt sur la guerre mais peut-être dois-je aller à la cinémathèque. Livre offert parJ: Manganelli. Ca me dit quelquechose et rien à la fois. Génération de Italo Calvino sans doute. Je regarde un livre: Le 18eme siècle au cinéma, Marat Sade. Je picore quelque chose sur le cinéma et la Shoah de Fleicher, plutôt intéressant. Il y parle beaucoup du fils de Saul et si je ne m’abuse Didi en a écrit un aussi.

Dans le titre de celui de AF il est écrit « tourner autour ». J’aime bien cette idée de tourner au tour et aussi de «  Rien à voir mais «  dans le texte d’une étudiante.

Reçu le bouquin de Fernandez Le radeau de la Gorgone. 1988. Livre de poche avec photos en noir et blanc. J’aime bien ça les photos en noir et blanc et celles qu’il y a dans les livres de Sebald. Ce type, Fernandez dans ma mémoire s’associe au Centre Français de Rome et à quelque chose de mondain. Où à la période où je vivais là-bas.  Tiens je vais wikipédier. Est ce qu’il est mort?.

Né en 29/ académie Française. Putain il a au moins écrit 5 mètres de livres.

Je file prendre un bain.

Fini la peinture infernale mais de sais pas du tout quoi en penser. Le stand pour Independant N York C’est bon. Plus qu’à trouver la solution pour que tienne le miroir et les singes sans faire de trous au sol. Ai appelé max.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut