SAPINS

 

Il y avait la neige. J’étais contente. Bloquée à la maison seule le soir. C’était bien. Le lendemain je suis allée diner chez P et E. En repartant la route était à nouveau blanche. J’ai roulé tout doucement, croisé deux chevreuils qui traversaient tranquillement. Autrefois j’avais un peu peur la nuit dans la maison. A présent plus du tout. J’écoute la radio. hier j’ai marché, contourné le château et ses nouvelles barrières, vu quatre personnes dans un champ blanc et je ne sais pas ce qu’elles faisaient ces personnes un peu courbées vers le sol blanc. Je mange un marron glacé par jour. Si je ne me cobtôle pas c’est la boite en une journée.

Je continue les images lumineuses, ai lu vite un livre qu’on m’a offert. Agréable et drôle amis je crois que je l’ai déjà oublié: Emma Reyes/ Lettres de mon enfance. Commencé unD’un Chateau l’autre mais je n’ai pas envie je crois de lire Céline ici, ou maintenant ou les deux. J’ai acheté en partant Les Disparus de Daniel Mendelsohn… Cohen c’est quand même super déprimant !!! ( france-culture )

Soupe et pas grand chose. Ca me suffit.

« Si c’est doit qui donne les cartes ; je me retire du jeu…. »

………

« Me voici, me voici je suis prêt mon Dieu…. »

 

« You want it darker »

C’est bien de lire tranquillement. D’être seul en sachant que E et P ne sont pas loin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut