FEU DE FORÊT DAND MON CRÂNE ET PAS LE TEMPS D’ECRIRE

 

J’ai repris le chemin de l’atelier et eu peu de temps ou pas de temps pour le reste. Ce matin poste, Bobigny, puis beaux arts puis un étudiant puis le comptable; Pas une humeur terrible. un peu triste. Ces jours ci je pense beaucoup à R , disons un peu plus. Son enthousiasme et sa vivacité me manquent. Ecoute les nouvelles d’Italie, lis un autre Kerr, et l’article du Monde le concernant.

Diner chez P et A avec C BA et TD. Soirée Lebel à la Colonie, theâtre, pâtes avec E hier soir.

Je suis fatiguée. Le compte à rebours commence pour le Repenti. Devrais être contente. C’est le moment du mois où on se disait:

—On part quand. Tu veux partir quand toi? On part quand on veut, on en s’en fiche.

Et tu avais toujours des trucs à faire vers le 30 juin et je râlais. Puis j’avais des trucs à faire le 2 juillet et tu râlais ( lapsus, c’est le 2 juillet que tu es parti/ Merde. Et je n’ose pas regarder dans ce blog ce qu’il en était le 8 juin…Puis on décollait. A deux dans la voiture, ou si elle était trop chargée du matériel je te récupérais à Marseille  où Avignon et tu te calais entre deux rouleaux de toile et mon bazar qui te faisait rire.

Bref

Je ne sais pas dans quel trou du temps je me trouve; Fatiguée terrible. Orages. Mal au coeur. Sais pas quoi manger.

Hop… filer sous la pluie incessante, peut être m’acheter des bottes l’Aigle, Argenteuil. Partir au plus vite dans le midi donc finir ce qui reste du décor dare dare. Mais il faut aller à Barcelone le 20.

Le bruit, la chaleur, tout m’irrite. Un peu déprimée. Arrêt du medoc c’est peut être ça.

News de T. Baisse de pression quant à X.

Allez dit Bob l’éponge!!!Secoue toi.

D’accord Bob.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut