Devenir dingue

Perdre son portefeuille c’est devenir dingue. Ne pas le perdre c’est la même chose d’ailleurs. Je n’en peux plus des codes, des confirmations de code, des codes de sécurité, des mors de passe  » robuste ou non », des adresses qu’on utilisées dans la vie pendant des années et qui n’existe passer le site de la Poste par exemple. Combien de temps ai-je mis pour trouver la Route de Repenti? Bref. Hier Beaux arts et déjeuné ( moi déjeuner) avec Coco. Décharge d’argenteuil la veille, paperasse, cartons, virements, codes, carte vitale . L’enfer . Service momentanément indisponible etc. Demain visite d’atelier et Ouf je ne pars pas dans la foulée maisVendredi à Nantes. Retour et Samedi Le Tremblay , dimanche Rouen ( aller voir l’expo Najda au Musée ) lundi Yvetot, Mardi retour, Mercredi , jeudi vendredi samedi Nantes, Dimanche retour, Lundi Montpellier aux dernières nouvelles. Serais-je rentrée pour diner comme prévu avec A. J’espère. Mardi PM et Ophtalmo etc . Puis Sala pour l’appartement.

Tout cela est d’un ennui simple. Lu quelques passages interessants à propos des Programmes de Mantoue par Jeremy Kering. Qui voit quoi et comment. Un système hiérarchique qui autorise le courtisan à « jeter un oeil » et convie le prince à « regarder », et aussi comprendre par l’intermédiaire de guides. C’est interessant.

Pour préparer MACBETH à raison, je regarde à Nouveau » le Monument près de la mer  » et trouve que ce n’est pas si mal. Cet aprem, visite à Kering pour voir les deux grandes peintures qui vont repartir dans les réserves.

Je note Pierre Vesperini , ( que faire du passé )

Depuis quelques années, et dans le monde entier, nous voyons régulièrement les figures, les disciplines et les œuvres les plus prestigieuses de la culture occidentale contestées et critiquées par une minorité de jeunes militants qui exigent leur exclusion de la culture commune. En un mot, leur effacement : cancel. Celle-ci ne serait, au fond, rien d’autre qu’un système de légitimation d’un ordre patriarcal, raciste et colonial.  
Face à ces accusations, beaucoup sont perplexes. Pourtant, il s’agit de l’un des débats les plus importants de notre temps. Que répondre à ceux qui accusent Churchill d’avoir eu une vision du monde « raciste » ? À ceux qui font valoir que Carmen s’achève sur un « féminicide » ? Tout cela est vrai. Mais faut-il pour autant déboulonner les statues du Premier ministre britannique ou récrire la fin de l’opéra de Bizet ?  
Telle est la question que Pierre Vesperini saisit à bras le corps, en mettant ses outils d’historien philosophe au service du débat d’idées.

Je note Catherine Coquin ( ne sais pas qui sait )

Je note Barbara Hammer/ PAs convaincue que cela me passionne. S’affirmer par sa sexualité, ou être le représentant d’une sexualité… moi qui n’aime pas les communautés…

Hier j’ai rapporté ici les deux tomes du livre sur les sculptures antiquesde la villa Borghese

Croisé Franck et lui ai raconté ce que j’avais entendu au bistrot:

Une petite réunion qui s’interrogeait sur la nécessité d’un premier ministre . L’un a ajouté: « Honni soit si qui mal Y pense « . Les spécialistes n’ont qu’à écouter un peu mieux !!!! C’était donc Sciences Po at home pourrait on dire. En allant vers Laennec, une dame âgée m’a demandé de lui prendre le bras pour l’accompagner.

—Je suis si vieille, j’ai 100 ans et j’ai peur de trébucher. J’en ai assez mais le BonDieu ne veut pas de moi.

Elle était algérienne. Donc si elle a 100 ans, elles née en 1922 donc avait 40 ans en 1962. Oran.

Je pense que mon père aurait 110 ans et quelques. C’est bizarre.

Marianne m’a laissé un message. Je lui en ai laissé un sur la pointe des pieds . Ne sais pas si JL est enterré ou incinéré . Chez eux…

C’était cet après-midi. Bon.

Pourquoi n’ai-je plus rien à raconter. Je n’arrête pas une seconde. Cela est plus de l’agitation stérile qu’autre chose. De la révision de la chaudière, à la perte des papiers, aux nouveaux codes des cartes, au téléchargement d’un fichier qui met des heures.

Demain partir à 7h30 et n pas oublier les clés de l’atelier et de la voiture.

Retour en haut