NOTES PAPALES!Chercher des crosses

Pape: chef de l’église catholique romaine.

Fanon papal: deux pèlerines superposées et cousues au niveau du col.
Chasuble: robe de dessus à encolure dégagée et sans manche.
Écharpe: longue bande décorative que l’on passe autour du cou.
Soutane: robe longue qui s’attache avec des boutons sur le devant.
Aube: longue robe blanche de dessous.
Étole: longue bande de tissu doublé et décorée de croix portée autour du cou.
Anneau papal: anneau de grande taille en matériaux précieux.
Mitre précieux: haute coiffure conique à deux pointes.


« The Amazing Harold Edgerton (1903 -1990) »

Edgerton built a special lens 10 feet long for his camera which was set up in a bunker 7 miles from the source of the blast which was triggered Nevada – the bomb placed atop a steel gantry anchored to the desert floor by guide wires.

The exposures are at 1/100,000,000ths of a second.

harold_edgerton explosion atomique.jpg

Harold Edgerton explosion atomique

Capture d’écran 2012-04-01 à 14.48.44.png

Des Mains, des mains

orlac5.png

201204031200.jpg

C’est quand même pénible.

A nouveau tout a disparu de ce que je venais d’écrire.

Ne reste que ce carton des mains d’Orlac.

J’y disais ma satisfaction d’apprendre à qui appartenaient les mains que j’avais postées .

Un mail de G.A m’apprend qu’il s’agit de Bronzino.

img-3.jpg

Le tableau est magnifique.

En cherchant d’avantage je trouve un dossier intéressant sur quatre peinture du même Bronzino, un ensemble où apparaissent si on regarde bien des grotesques.

Quatre portraits peints par Bronzino entre 1530 et 1555 sont ici analysés afin de dégager quelques caractéristiques de l’ironie picturale.

Souvent classées par les historiens dans les registres soit comique, soit sérieux, ces peintures n’ont jamais été appréhendées dans leur polyphonie ironique.

Or, des grotesques qui ornent chacun des portraits, se dégagent, par leur personnalisation adaptée à chaque modèle, plusieurs sens opposés et néanmoins conjointement présents.

En s’appuyant sur certains acquis linguistiques, tout en préservant les spécificités visuelles de l’image, cet article tente, dans un premier temps, de décrire le mécanisme de l’ironie picturale.

Il s’intéresse dans un deuxième temps aux conditions sociales, historiques et biographiques qui ont permis la production de telles œuvres dans la Florence renaissante.


img-1.jpg detail.jpg

img-2.jpg deatil.jpg detail2.jpg

img-4.jpg detail3.jpg

SANS POISSON

Promenade dans Paris, et un thé rue Monge avec un fond sonore portugais.

A l’intérieur ça danse. C’est comme un bal de campagne.

On a regardé passer les gens, ce qui est l’exercice que je préfère…./…

Curieusement la population est assez mélangée. Bien plus que dans notre quartier.

Je regarde Omar m’a tuer sans le finir car je vais être trop en retard puis file rue Lafayette à vélo.

Diner chez G.et A

…./…

Retour vélo et bouffée de Ventoline pour effacer le souvenir du chien noir malade avec des attelles aux pattes.

promenade sur ARAGO

chevalier.png
Je me réveille assez mal. J’étais à Berlin et D et D tenaient un bar. Un groupe d’artistes Français arrive pour une exposition et j eme demande comment je vais m’échapper. Je cherche désespérément le titre d’un livre. Je décris ce livre mais à la librairie de l’opéra ils me proposent tout sauf ce que je cherche. La fille me dit: C’est le viculus énigmaticus?—Oui c’est cela…( VICULUS, I, m 1 siècle avant J.C.CICERO (Cicéron) bourgade n. f : village aux habitations dispersées/ petit bourg )
Ficopomatus enigmaticus feeds on suspended detritus and phytoplankton with its crown of ciliated gill plumes, which it extrudes from its tube opening.
Bon. Puis qu’il en est ainsi… J.G traverse lui aussi le rêve. Il y a un film sur lui et il ne veut pas le regarder dans cette grande salle de cinéma.

Retour en haut