Prends un siège Cinna, et assieds toi par terre

capture-decran-2016-12-09-a-13-24-57

Il ne faut pas m’en vouloir mais ça m’a toujours fait rire, ce prends un siège… un peu béta. Dans ma famille on en usait pas mal.

P. me dit qu’il est content car Murakami a acheté 3 km de toile. Bon ben relevons nos smokings et engueulons nos assistants. A mon avis il veut commencer à recouvrir la muraille.Je vais appeler Trump pour lui proposer une séparation esthétique et peinte,  avec le Mexique. J’y écrirai FUCK ( Voir post précédent. ) et j’aurai la légion d’honneur pour fait d’humanité et de solidarité.

« Le mur que rêve d’établir Donald Trump sur la totalité de la frontière existe déjà dans certaines zones des États-Unis. La frontière avec le Mexique fait 3 200 kilomètres. Des murs comme celui de Nogales n’existent que sur 900 kilomètres. Rendre cette frontière totalement hermétique est un projet titanesque qui semble difficilement réalisable. » 

Une des infos presse du jour : Zsa Zsa GAbor18 décembre 2016, Bel Air, Los Angeles, CA

Michèle Morgan est décédée.

Mercredi. Ca sent le samedi tous les jours avec Noel qui se prépare. Je dessine comme une machine.Hier sortie seulement pour aller diner chez E . et V. J’y vais à pieds et chaque fois me dis que Paris est une bien petite ville. Je traverse le pont,une bouffée de tristesse et je m’arrête prends une photo pour AM à Bogota en disant:

—Ce soir en marchant seule dans Paris et en pleurant à peine à peine, voici la Seine. 

Je m’aperçois qu’elle m’écrit au même moment:

Je suis entrain de lire DAYS , je vois que tu dessines avec beaucoup de plaisir. Envoie moi des photos/

C’est amusant ces lien dans le temps sans s’occuper d’espace. Avec R.on s’appelait souvent au même moment

On dine à 3 . M et sa cousine mangent en filles. Dans la chambre la pizza et l’ordi. Elle est belle comme tout, ça y est un papillon sortie de la chrysallide. Excellente soirée simple et chaleureuse. Quoi de mieux. En plus E. fait une cuisine délicieuse. On esquinte sérieusement un gigot qui était cuit pour 6 et on étouffe le foie gras délicieux. Non ! Pas de tarte. Pitié..

Retour Velib dans le frais délicieux.

sarpedon

La mort de Sarpedon

Ce matin l’exposition Oscar Wilde. C’est très beau mais objectivement c’est fait pour 4 visiteurs sinon on est serré. Un William Blake qui vient d’une collection particulière ( Sarpedon.. )

A propos de « La renaissance de Venus de Walter Crane »:

«  Ce qu’il y a de mieux dans ce tableau c’est un pommier!!! »

JE FILE VERS LA SORTIE POUR VISITER À L’ENVERS. BONNE IDÉE. J’ÉCOUTE BADINTER, J’ADORE BADINTER ( TU TE SOUVIENS E. QUAND IL NOUS REGARDAIT FAIRE DU SPORT DANS LE JARDIN DU LUXEMBOURG…Je me dis que Badinter n’a ni rosette ni decoration visible. Evidemment; Pas besoin de béquilles .

Zut majuscule. je laisse.

Les autres expositions sont ennuyeuses ( La paix-quelques belles choses … et Besnard atroce peintre académique )

 

ATLAS

Scrimshaw of General Zachary Taylor

Hier il pleurait dans la cuisine et j’en ai été impressionnée et attristée. Puis tout s’est éclairci.

J’ai regardé La chatte à deux têtes qui est un film formidable ( monté par Sophie ! ) . cela se passe presque tout le temps dans le noir , au cinema Atlas ( Pigalle conserve néanmoins un irréductible cinéma X: l’Atlas. Ce cinéma pornographique est un des trois derniers encore en activité à Paris) devant lequel je passe chaque jour . J’adore la fille allongée, une sorte d’Olympia à sa manière . Et ce qui est drôle c’est ce nom Atlas, encore une fois. Mais ceci est bien loin de Warburg et Mnémosyne ! ( quoi que… cette misère que les personnages portent sur leur dos, ce trouble. ). Le film est vraiment bien, 2002, de Jacques Nolot . C’est Franck qui l’a ramené au terrier. En parlant d’animaux, j’ai enregistré l’étudiant chinois qui parle de  » Rhinocero  » et de « le oiseau  » . Je l’enregistre car il dit cela si joliment que j’en souris encore.Il n’arrive pas à dire « ornithologie »! La journée de Mardi était vraiment sympa. Beaucoup de monde d’ailleurs

Là j’attends le nouveau frigo acheté hier chez Darty.

Drawing now. Je n’ai retenu que les dessins très beaux de Gilles Aillaud . Voilà un exemple de non fabrication, de non affectation. Pas de séduction mais un regard. Des animaux, un paysage tout petit, un chameau. Rien ou presque. Rien de spectaculaire. Tout cela donne envie de dessiner. Me réconcilie avec cette « technique  » qui met souvent en avant une virtuosité pénible, ou un effort de maladresse tout aussi fatigant. Viallat tient bien le coup je trouve. Les dessins trompe-l’oeil photo, dans leur spectaculaire tromperie aguicheuse m’ennuient.

—C’est une photo ! Mais non c’est pas une photo! Mais si c’est une photo! C’est trop bien fait on dirait une photo. 

Thymelicus acteon

papillon Acteon

Bon est -ce que cette saleté de frigo va arriver? Pluie à grosses gouttes immondes. Je m’égare, me retrouve chez Galilée, puis j’arrive par les miracles du Web sur un coquillage gravé. ( Beinecke ) et aussi des livres d’alchimie. C’est infernal. juste infernal de naviguer dans ces bibliothèques: Acteon, un papillon, une photo post-mortem, repenser du coup à Horace Walpole dont je tape mal le nom et qui m’emmène au rayon Machine à laver.

Labo photo sous la pluie, puis de Laumière à Pailleron, sinistre, sous la pluie. Nagé Une heure avec les palmes. Il y a si longtemps. Ca me fait mal aux articulations des chevilles./ Bon repartir à la conférence sur Kantor. Ambiance triste. Mail d’une étudiante qui sort d’HP. Zut.

chateau etoilé

Le numéro 8 de Minotaure où parut d’abord Le Château étoilé est le plus rare de la revue d’Albert Skira.

Le texte est une réflexion politique et amoureuse, inspirée à Breton par son épouse Jacqueline et par des voyages à Ténériffe en 1935, notamment au pic de Teide, et à Prague peu auparavant.

La réminiscence du château de Sterntiergarten qui donnera le titre de l’ouvrage :

« À flanc d’abîme, construit en pierre philosophale, s’ouvre Le château étoilé

est repris en légende du dernier des huit frottages de Max Ernst, dont l’original enrichit le présent exemplaire. Ce sont donc, au total, 3 originaux des 8 frottages illustrant l’ouvrage qui se trouvent réunis ici

Derrière la façade

C’est toujours bien d’être en avance, vu que j’ai perdu ma carte d’identité en 2 secondes.

Un responsable me l’a retrouvée vite fait. « Oui madame c’est ma collègue qui l’a.

« Ouf. sauf que la collègue avait déjà filé avec le butin.
Une pluie d’été que R m’a passé.
Je trouve dans le terminal une place tranquille a l’abri:
Des jeux videos
Des conversations
Des conversations téléphoniques/

De la tété

Une sorte d’imprimante fait un Bzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz terrible. Les plantes sont moches le sky marron.

Je revois à l’instant ce petit « sac à main » que j’adorais, hideux pur sky, café au lait. tout pour plaire. Avec en plus des boucles; je ne sais ce que je lui trouvais à ce machin. Ce jour-là, au coin de la rue des Trois cailloux/Boom/ le coup de foudre.

Il doit être là-bas.

Je cherche la définition du sky. A part le ciel et le whisky, les skis en plastique et skyrock. Il y a l’open sky.

Mais pas mon sac.
Taxi

Image 3.png

Gros gateau la façade de l’ecole
Concierge
L’appart
La 1
Parfaite cellule blanche.

Ouf rien au mur.

Le plancher craque.

Marcher un peu. Beau. Doux. Terasse et fontaine. Une bière en lisant.
Calme
C’est drole .

Les ecoles d’art ont toutes la même odeur depuis toujours.

Les trois journées de DNSEP————-

les carouges à épaulettes / ceci ne parle pas d’Offenbach

Je n’ai plus les articles papiers de ce moment. je n’ai pas intercepté à temps la pile dans la poubelle et R a oublié de me les garder.Je voulais aussi des images des gens qui sont obligés de s’isoler car trop sensibles aux ondes etc..

Le document imprimé est rédigé en « français d’époque » mais reste parfaitement compréhensible… En substance, l’auteur relate un combat dantesque de plusieurs heures entre des oiseaux de toutes espèces qui auraient ensuite été retrouvés morts par milliers entre Salins(-les-Bains) et Dole. Évidemment, on devine que l’auteur en rajoute (description des oiseaux, quantité d’oiseaux morts…) afin de dramatiser le récit qu’il fait d’événements auxquels il n’a vraisemblablement pas directement assisté. Difficile donc de savoir ce qui s’est réellement passé en 1676…

oiseaux morts.png

Extraits retranscrits par mes soins dans un français plus contemporain (sous réserve d’erreurs) :



(…) Mais il y a bien du temps qu’on n’a entendu parler d’une chose aussi surprenante et prodigieuse que de ce qui arriva le 26 du mois passé, entre Dole et Salins en Franche-Comté. Sur les neuf heures du matin il parut des légions d’oiseaux si nombreuses que l’air en devint obscur, et comme s’ils s’étaient donnés là le rendez-vous pour leur champ de Bataille, après avoir tournoyé en confusion l’espace de deux heures, de même que s’il était arrivé quelque querelle ou démêlé entre eux, ils se séparèrent en deux corps avec un espèce de défi dont l’effet suivi bientôt, car après avoir donné le signal par des cris et des sifflements terribles et dont tous les lieux aux environs retentirent, ils vinrent fondre les uns contre les autres avec toutes les formes qui s’observeraient entre deux armées ennemies, conduites par des chefs également braves et expérimentés ; ils commencèrent par des escarmouches et étant venus des prés, aux prises, ils combattirent durant plusieurs heures avec tant d’ardeur et d’animosité de part et d’autre, qu’on en trouva plusieurs milliers sur la terre, tant d’étouffés qu’à demi-morts, qu’ensanglantés, que déchirés et le reste des deux partis ennemis en battant des ailes (…) se retirèrent sans qu’on ait su où ils se sont reposés. Première remarque : le point n’était pas un signe de ponctuation répandu à l’époque… Seconde remarque : on fumait quoi naguère?



(…) Les buissons de la hauteur d’un homme s’en sont trouvés couverts et on en a trouvé la terre couverte à monceaux en beaucoup de lieux, plus de cinq cent pas en longueur où le fort du combat s’est donné, sans plusieurs centaines que l’on a trouvées dispersées çà et là, outre ceux qui sont allés mourir en plusieurs lieux, selon la vigueur qui leur restait où ils sont tombés.


etc

Pluie d’oiseaux morts en Franche-Comté… en 1676 – Besacontin sur LePost.fr

Image 1.png

oiseaux.jpg

Musée des Beaux arts strasbourg

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

  

conseils de lecture

Une personne m’envoie des suggestions de lecture sur Arman; me faisant subtilement comprendre que je suis passée à côté!!! Je souris.

je les offrirai à P.Z ( hahah)

On ne peut rien à l’ennui qui vous prend en regardant certaines oeuvres. ( même si on connaît le contexte et l’artiste et Restany etc )

Tiens ça me rappelle cette émission Strip-Tease sur les Nahon. Personne n’était sorti indemne. de Louis Cane à Arman en passant par César. Tous pathétiques et ridicules ( ridiculisés…)

Ca avait fait du bruit…

Je me disais…

…. qu’il y avait des livres un peu délicats. Je n’aime pas beaucoup « la fille aux tatouages  » de Oates ( pas fini encore) et me disais d’autre part que parfois il faut faire attention quand on offre des livres.En l’occurrence dans ce livre, on assiste aux symptômes de la sclérose en plaques ( ou d’une sclérose en plaques )…

Moi qui connais des personnes atteintes de cette saloperie…

Cette nuit ils sont arrivés à deux voitures comme dans un film de Melville. On venait de sortir du garage de mes parents ( immense pour l’occasion) et ils nous ont pris dans les phares des voitures. Ils se sont baissée un peu pour tenter de voir l’intérieur puis, comme des personnages de Hopper qui se mettraient à bouger, ils ont couru sur la gauche ‘ Jardin au sens propre du terme ) peu de temps avant un type avec des cannes atrrivait pas là. Que vont ils faire là???

J’étais à peine revenue d’un pays aux beaux paysages, à la Suisse. Nous avions essayé de suivre les lacs et de ne pas suivre les routes intérieures. Il y avait un sens interdit. J’ai rebroussé chemin. La police et une frontière. Puis un parking souterrain. Pas d’issue. je remonte à pieds, traverse des ateliers clandestins, redescends et vois la voiture au bord de la mer.

Sommeil de plomb ces temps-ci.

Cherche un hôtel à Strasbourg puis abandonne. Ceux que je veux sont pleins. Mais je ne sais pas prévoir deux mois à l’avance.

Avant- Hier, j’étais je crois la seule à ne pas rire au théâtre. Le masque.

M m’envoie sa photo sur un âne, exactement comme sur les illustrations où l’on voit le cavalier impatient et furieux, levant la main car la bête refuse d’avancer

IMG_4203.JPG

montre.jpg

C’est beau ça, non? C’est une montre.

Ca me fascine cette dextérité de l’orfèvrerie. Quand je vois ce que je fabrique avec ma terreQui ressemble plutôt à Fischlii & Weiss

201101141050.jpg

Fischlii & Weiss

Résultats de recherche

DIMANCHE/ Rêves et reseaux

Nous ne descendrons pas à l’école . R. pas envie de risquer de se retrouver dans la maison au milieu de la neige.

Bon.

Récupéré l’ordi qui donne encore des signes bizarres. Application qui bloque. Je fais forcer à quitter mais ça ne quitte pas et je ne peu évidemment pas redémarrer.

Puis peut être que le graveur DVD a un gnon?

Vendredi soir je passe à l’expo des sculptures G.C. C’est agréable. J’y suis venue avec U. Et M.R arrive avec C.G qui m’avait envoyé un mail mais jamais téléphoné.

Ca m’intrigue son spectacle de 7 h ou il incarne Camille Claudel, Sainte Thérèse d’Avila, Sarah Khane etc. C’est curieux et le mec est plutôt très sympathique, intense. C’est vrai qu’on voit peu ce genre de personnalité, je veux dire « ardentes ». Dommage.

Quelques papotages et je dois filer dans la neige, « imboccare » les Champs- Elysées-j’ai envie de marcher, de traîner mais je prends le métro jusqu’à Notre Dame de champs. Là encore , c’est très beau. je passe devant le Lucernaire animé, tourne à gauche. Au retour par la même rue je penserai à Prague.

Je continue , tourne à droite Rue d’Assas puis à Gauche.

Je sais que derrières les grilles du Jardin les roses doivent être protégées de la neige. Lycée Michelet . A droite. C’est superbe ce calme sous la neige. Puis à Gauche et Rue H. J’y suis. J’entends E. qui rit et parle fort. Il est drôle et toujours aura une bouteille à la main pour nous servir; je suis particulièrement sobre et parle à droite à gauche. V. est en forme, M. fait la folle. Je discute avec B. puis ? qui travaille au Musée Rodin. Rentre tôt par le métro.

Même chemin en sen inverse. Même plaisir.

Un type passe à toute vitesse à vélo habillé en Père Noel.

Notes:

John Suleur Psychologie du cyber-espace

LE JEU VIDÉO COMME SUPPORT D’UNE RELATION THÉRAPEUTIQUE

Hier Samedi. Rangement d’ordi.

Scan de photos dont je ne retrouve pas les négatifs-merde.

Puis verre au 3PC avec T. Je pars en basket sous une neige épaisse.Au retour je trouve la main d’un type dans ma poche de pantalon pr^t a piquer mon iPhone.

Ca barde . Et le type reste de me marbre comme s’il n’entendait pas. Il regarde en l’air vers la sortie. Je lui hurle aux oreilles puis passe, change d’avis rebrousse chemin et le montre au guichet . Je veux le suivre et le choper mais abandonne…

Des super gros flocons comme du coton déchiqueté qu’on mettait sur la crèche et le papier Rocher.

En fait si je me souviens bien, LA crèche ne m’a jamais passionnée en tant que représentation de l’histoire Sainte. Ce qui me plaisait c’est 1 – qu’il fallait aller la chercher à la cave dans le placard du fond, et que tous les éléments étaient dans un carton. 2- Les sujets étaient enveloppés dans du papier et dans une autre boite il y avait les boules . Quelquefois l’attache qui permettait de la suspendre au sapin était cassée comme du verre cassé.

On n’avait pas de boules en plastique. Et on faisait bien attention. Il y en avait une qui avait ma préférence, multicolore avec des motifs réguliers. Oui ce qui m’interessait c’est de mettre en scène tous les personnages. J’avais abandonné la crèche elle-même trop petite, fabriquée par je ne sais qui avec un toit en vraie paille. Je fabriquais des montagnes en papier « drippé » marron….

La confection du papier rocher est liée à la fabrication des hosties. En cuisant les hosties faites à partir d’eau et de farine, un excédent déborde du four sur les côtés. On ajoute à ces résidus de l’eau bouillante. On mélange le tout au malaxeur, afin de produire une colle selon la densité désirée. On ajoute alors à la colle un colorant, comme du charbon, pour lui donner une couleur ou un ton déterminé. …Tiens Tiens.

… et ensuite j’installais tout le monde. J’avais deux enfants Jésus . Mon préféré, souriant , bras ouverts , en sorte de cire sur la paille mais trop grand. Je veux dire plus grand que le boeuf et les animaux que j’avais. ça ne collait pas. Mais parfois si. Car j’inventais qu’il avait mangé je ne sais quoi, que c’était un géant et tout le bazar. C’était bien ce genre de théâtre de montagne!!! Et les rois Mages de sacrés types un peu hautains; J’aimais bien l’âne mais objectivement il était un peu moche genre fait à la main par une grenouille du bénitier. Genre venu d’une kermesse!!. L’autre était plus petit et antipathique avec une patte cassée.

Je crois que j’avais deux Melchior. Deux Joseph dont un agenouillé en une sorte de plastique d’avant le plastique. Tout était dépareillé. Après je les bougeais sans cesse C’était trop bien.

Merde!

DECES JACQUELINE DE ROMILLY

201012191802.jpg

« Peut être que je travaille d’autant plus que je n’y vois plus »

Tout prend un temps affreux quand on ne voit pas.

Ce matin départ en métro pour le tennis. A Saint-Denis beaucoup de neige. Tout est silencieux.

Je me crève bien et dors 2 h cet après midi, avant le passage de J.P…

Tel de C. Elle rentrait à Paris et le train est tombé en panne. Visiblement beaucoup de neige à A.


Bleu froid

Presque une semaine pour me dire que ce sont deux barrettes Ram qui ont grillé c’est un peu long. Devis dans les 520 euros pour changer ces deux barettes de 2 giga ( 171 HT l’une!!!)!!! Tarif Horaire 78 HT. Bilan, je reprends l’ordi et me débrouillerai.

Ils exagèrent un peu même s’ils sont sympa chez A.

Maintenant c’est la souris qui déconne sur cet ordi mais marche très bien sur le petit. Et puis toujours impossible d’installer Snow car le disque n’apparait pas???

Image 3.png

Image 3.png

Hier conférence de Civeyrac.

Pas vu les filles en noir et c’est d’autant plus amusant d’en entendre parler.

Une étudiante dort à poings fermés au premier rang, ce que je trouve élégant. Mercredi soir, première soirée Taiwan au JdeP. Nous sommes une minorité d’Européens pour regarder le film sur Mark Lee l’opérateur. Tout le long je trouve que le film est riche. Le type a un charisme incroyable. La fin est désastreuse et moralisatrice ( je fais des films et je ne m’occupe pas de ma famille, mais oh comme j’ai eu peur une fois et comme je le suis rendu compte que la famille est ce qui compte le plus… dans des effets d’images inattendus vue la qualité de ce qui précédait.) Le lendemain je m’étonne de n’avoir rien gardé de tout cela excepté les images filmées par Mark Lee lui-même où l’on voit sur le petit écran de la caméra, des feuilles tremblée, et l’une d’elles osciller régulièrement puis s’arrêêter. le vent aussi qui se lève par miracle quand on dit « moteur », puis la neige dans le désert qui rend la scène de je ne sais quel film, incroyable car l’état succède à l’hiver sans aucun truquage

Sinon quoi? L’horrible Berlusconi qui se maintient… Les bagarres dans Rome mais aussi à Londres pour des raisons différentes mais au fond les mêmes: Le gout et le pouvoir de l’argent.

Hier soir, A et J . et C. et M. G. Malheureusement décommande car elle ne peut quitter le théâtre.

Chouf

Pluie.

Parfois on n’en croit quand même pas ses oreilles.

Des gens sont là, certains que l’on connaît, d’autres à qui l’on est présenté, d’autres que l’on a oubliés. On a eu un peu la flemme de venir. Il fait froid et puis je dois faire attention car demain je me lève...

En fait de prime abord je mélange et prend cette femme pour celle d’un autre, rencontrée à Rome, oubliée. Donc j’embrasse chaleureusement la première, jamais vue et tend une main respectueuse à la deuxième qui m’aurait embrassée si je n’avais mis cette distance.

On est bien entre nous.

Quelques blablas avec ceux que l’on connaît, pas trop pour ne pas être impoli.

X. comme d’habitude nous accueille à la perfection. Y. délicieuse et j’aime de plus en plus Z. et sa longue tresse dans le dos. Souriante. Curieuse.

Il fait bon. Je suis la dernière.

Stratégie basique qui en principe m’évite les banalités d’usage .

Pas sauvée pour autant, revoilà la Villa Medicis qui arrive au galop.

La villa, comme on dit entre nous est notre blason, notre fait d’armes, notre label Rouge, notre volaille de première qualité, notre AB production à nous, notre casher, notre vintage et j’en passe,notre sans sucre ajouté, notre coca zero, notre essence Pemium, notre poulet de grain et veau élévé sous la mère. .

On aura au moins fait ça!

Chouf…

chante Blond Blond pendant que j’écris.

Blond Blond l’albinos… Bon je disais…

Oui nous voilà à Rome et de Rome à la Toscane, il n’y a qu’une phrase. Je me dis non , pitié pas le coup des maisons en Toscane. Non. Ben si. « Et vous êtes de quel coin ». Non Non pas ça….

Discretos j’envoie un SMS à R.: « Au secours on en est à : Et vous a v qqchose en Toscane? Au secours R.! Il me répond: ?????

Les routes sinueuses terre-verte, et les cyprès des lointains, les anges aux ailes multicolores, les grottes, les chevaux tout plats sur les fresques, les ors passés, les collines et les oliviers… Grillés soudainement. Je ne vois que de grandes demeures magnifiques avec des Français en lin blanc , qui s’invitent…

« Ah, oui… Je vois très bien… C’est incroyable… Vous y allez souvent?…

Un peu plus tard on passera à l’Inde.

Moi je me tais.

Et lorsque j’entends : « L’inde , il faut le savoir a beaucoup augmenté— » je dis que c’est normal, que c’est à cause des pauvres, qu’ils ont les dents longues. Le Monsieur américain me sourit mais il est le seul. Je range mes pauvres et les ressortirai à la fin du repas.

Chouf…

On est bien entre nous. C’est ce « nous » là que je déteste. J’avais entendu un jour une réflexion terrible. Une jeune fille qui annonçait son mariage prochain à une amie ( j’écoutais) disait:  » Oui je suis très heureuse, et puis c’est plus facile, on est du même monde ». La fille devait taper dans les 25.

C’est quand même horrible ( Hum marcher dans le désert, se prendre pour une aventurière du 19 eme siècle) …

Enfin bref. 9a me met en rogne et j’ai l’impression de soirées de « vieux ». Je préfère boire une bière avec un ami, dire des âneries à C. etc,

201012051533.jpg

Rimbaud Autoportrait, « …debout sur une terrasse de la maison [Mazeran, Viannay et Bardey de Harar] 1883

Métro de retour avec « La fille du fossoyeur » . Change à Saint-Augustin, étonnée que la station communique avec Saint – Lazare.

Tout le monde dort. Bon…

Je reçois un mail désopilant de E: /…

Je viens de finir ma première veste. Je m’étrangle de rire et t’en fais profiter. Vise le truc et mate les manches./….


Effectivement l’objet est étrange surtout les manches qui ressemblent à des pattes de scarabée!!!

« C’est du tonnerre, ma parole d’honneur’ J’écouterai ça à donf quand on m’invitera en Toscane et on chantera à tue-tête Chouffo , Chouffo avec Masaccio.

Et quand, j’oubliais , suis-je crucruche, quelqu’un dit:  » Ce gratin est glorieux »,Là, Là, brutalement comme si vous aviez reçu une balle, vous clignez des yeux, vous transportez votre corps du fémur gauche au droit et vous vous dites: « Pince moi, je rêve ».

Avec C. ce soir on s’est pincées, et on a bien rêvé et tout ce que l’on mange, salade, Saint -Nectaire, Caca boudin est… Glorieux..; Glorieurissimme ( Magnifique en Anglais Hahahahahahah )

Les santons et Mermoz

Ce matin tôt suis passée chercher Tom et on est allés chez Lavem acheter de la terre. Finalement j’aime assez bien, ça me détend, je ne pense à rien quand je fais mes grottes ( ça craint un peu). J’ai l’impression de faire des polly pocket troglo, et qui cassent. En plus je ne peux m’empêcher de mettre des perles.

En repartant je veux passer dans le bois de Vincennes car ce doit être beau avec la neige qui tombe. Mais on rate la sortie et tout. Ca devient bien blanc, peu de monde rue de Rivoli. Peu de monde dans PAris.

Abandonne car ça glisse d’aller porter ma terre à Argenteuil. Arrive ici, pense au livre, skype un bon moment avec Rurik

Image 5.png

On dirait un pilote de l’aéropostale qui penche en prenant un virage sur l’aile.

Le chauffage est eteind et la fenêtre grande ouverte… Glagla. Passage de X. pour les comptes du théâtre. Puis un thé et R.me parle de la création de Godot.

Mail de E. qui me dit que c’est bon pour le blaireau. Je m’explique. Comme la Porte d’Auvergne est vendue, je convoitais le blaireau porte canne de l’entrée. la personne qui le voulait a calé. Youpi. En plus E. m’annonce un renard. Parfois la vie est belle.

Bon j’ai donc fini le livre d’Eschenoz

edison.png  Picture 10.png

Edison sur Anonymous Works

qui est un plaisir de lecture, souriante aussi.

C. Commence un stage Mardi et c’est le même film que celui dans lequel tourne le fils de G.

Je la trouve en forme la C. Il faut maintenant qu’elle trouve un studio ou quelque chose.

Hier soir , c’était gelé le quai de la gare d’Argenteuil et assez beau. Ca me rappelle les environs Amiens en hiver – mais dès qu’il y a deux voies ferrées tout se ressemble- quand j’avais mon solex.

Parfois j’allais voir un copain de lycée dans la nuit . Quand j’y pense, je serais tombée en panne… Pas de portable, rien..

Bon que … SMS ding ding… Je ne sais plus ce que je voulais dire.

Vais prendre un bain avant de repartir. Pas envie de sortir.

Pendant ce temps sauvegarde dare dare de mon user. J’ai l’impression que le disque va péter. Quand j’ai voulu installer Snow, rien , rien en vue pas de disque… Ca fait un moment que je sens un drame à l’horizon….

Oh et la fille hier dans la rue qui a tant hurlé que j’ai appelé les pompiers et la police. Dingue . Angoissant à mort. Je ne sais pas ce qu’elle avait…

index-8.php.jpeg

Mon costume de ce soir.

2 decembre

tableau ecole veto.png

1 décembre Neige et dissection de 4 chevaux à l’Ecole Vétérinaire ++ tard

( j’avais écrit un long truc et en parlant j’ai fermé sans enregistrer)

« Suspection » au Rond Point mis en scène par Enki Bilal d’après  » les mémoires d’une teigne  » de Fabienne Renaud,

avec la bouche de Jean louis Trintignant et Evelyne Bouix, ou plutôt le contraire.

Début du Eschenoz  » Des éclairs »

Hier soir Performances trans moyennes rue des Gravilliers. Pars tôt.

J. m’y retrouve après la présentation de leur spectacle.

Mais je suis partie à la deuxième. Ambiance saturée et « Arty ».

Seuls les travaux de U. et de T2P me semblent intéressants. Les dessins de Tom de Pekin sont vraiment beaux.

sauterelle.png

Fini

A propos de Martin. Fin.

J’ai raté tout l’enregistrement. Je ne sais pas ce que j’ai fait en posant le magneto dans le décor.

Belle fin en tous les cas. Moi je n’i pas regardé parce que j’avais peur!. Comme R. avait bizarrement un trac terrible, il me l’a communiqué

On a tout démonté après ce que je déteste.

N. et E. ont apporté leurs bras. On a ri, porté, emballé et même aidé à rouler le cyclo ( qui plissait derrière la porte et j’aurais dû avoir le courage de mettre une toile correcte.

On a improvisé un dîner à la maison avec J; E et MT.

Poulet au miel et aux poivrons; riz, roquette et crêpes

Bras encore douloureux mais ça va mieux.

6.jpg

Notes puis comme le dit T: L’extension du pire

Encelade le géant

Claudien La gigantomachie

La gigantomachie
agostino Musi.jpg

ou Combat universel de tous les arts et sciences avec la Louange de l’asne, par Paul Perrot de la Sale

appolon et Daphné.jpg
Apollon et Daphné
rené Antoine Houasse
Ce mal à l’épaule. Ne peux pas enfiler un manteau seule etc…
RV avec T. à Arts et Métiers. Entrée dans quelques galeries
( Chez X sculptures monochromes hybrides dégueu, genre avec le sexe planté
dans le cou et 236 orteils ) dont je tairai le nom et nous assistons
sous des néons éblouissants, des lampes blafardes, nous assistons à
 » L’extension du pire ».
On marche. On rit. T. signe Bernard Buffet en parfaite imitation, chez X.
On rencontre X. ( Tiens tout le monde s’appelle X…) et on en croit pas nos oreilles…
On se promène, on a froid aux mains on rit , on va à Beaubourg.
J’aime beaucoup le travail d’Orozco. Pas la présentation .
Mais pourquoi toutes les lumières sont si glauques…
Puis on monte voir Nancy Spero. Le film présente une personne intense,
d’une beauté exceptionnelle à 80 ans ( est elle aveugle ?),
le regard est étrange, un regard… mythologique.
Ca fait du bien, quelle que soit l’oeuvre.
Mais la ferveur, la simplicité des propos, l’intensité, l’allure. Eh ben, on est sauvés…
Pas mal navigué chez Rabelais aujourd’hui et un Glossaire hallucinant que je trouve
et enregistre.
Puis toutes les formes de divination.
Ma préférée est celle par le rire, ou les feuilles de laurier brûlé: Daphnomancie.
C’est beau daphnomancie

Attention BLOND BLOND

Bond Bond.png
Je conseille Pedro le Toreador

CHICOCHOC Mais où sont les vrais monstres?

Ca fait un moment que je déteste l’antivol que j’ai acquis il y a peu. Il tire-bouchonne comme la queue des petits cochons et me hérisse dès que je dois m’en servir.

En parlant « d’hérissonnement », l’expo chez Templon, de O.Jaune où je suis allée par hasard. On a fait Berk et on s’est sauvés . Tout le monde était émerveillé. « ‘C’est trop laid c’est si beau! »

La laideur en art ne veut rien dire, ni le goût , ni la beauté.

J’ai pensé dès que je suis entrée à des représentations pseudos monstruo-religieuses, léchées et bien à l’huile…

Mais ce spectacle de monstruosités clinquantes à l’obscénité de pacotille m’emmerde plus qu’il ne me choque …

Suis allée sur le site pour ne pas être idiote. Travail, savoir faire, académie et dextérité. Oui sans doute. sais pas.

Encore une fois ça sent la tripe, l’ imagination pesante.

J’aime les poisons raffinés et les tortues incrustées de pierres précieuses, les monstres d’autant plus monstrueux qu’ils ne sont pas repérables comme tels.

Ou carrément les monstres de fêtes foraines, bien hideux et bien drôles, énormes ,pantagruéliques, plus hideux que la laideur mais qui n’oublient jamais de grimacer et de rire., carnavalesques, énormes.

Pas faits pour choquer avant de passer à table histoire d’avoir des trucs à se dire quand on a fini de parler du canapé ou de l’expo-film-concert-coiffeur-magasin-maison-voyage-politique-délicieux….

The hedge hog = Le hérisson

To hog the lime light= Tenir la vedette. C’est bien ce que je disais…

201011262111.jpg

Moi en hérisson ( Hedge hog ) malheureux


C’est décidé je vais ajouter une catégorie LN grogne



On the road

Image 1.png

Comme c’est toujours en marchant que j’ai envie d’écrire et que je suis biens d’avis qu’il n’y a pas de temps à perdre, cette app me semble indispensable.

Mais comment écrire de la main gauche mon roman si je suis en train de jouer au tennis de la main droite??? A méditer toute la journée et plus si nécessaire.

Et comment écrire un essai en promenant un chien, pour ceux qui en ont ( des chiens). Une app « changer de main » serait bienvenue.

Autre chose, comment serrer la main de quelqu’un si je suis en train d’écrire l’Odyssée ou un truc du genre?

Oh la la , la journée commence chargée d’interrogations mais d’espoirs aussi.

Car si l’iPhone peut se transformer en miroir, bientôt il pourra je l’espère se métamorphoser en sandwich au moment opportun .

Mais attention:Pas d’erreur de manipulations sinon vous avalerez le miroir avec votre image dessus.

Narcisse Burger 0,79 Eu

20 ans

  oreilles livre.jpg

Ca c’était le message qui apparaissait sans cesse lors de l’export que Camille devait faire à Los Angeles!.

Image 2.png

Pour ses 20 ans c’était boulot jusqu’à 22 h puis le petit pot au feu avec du champagne, puis re travail. Découverte des os à moelle.

Elle a démarré en trombe ce matin . Pas entendu le reveil/ direction « La petite Reine »

Moi je tournicote. Je jette un oeil au tas  » Maison des Artistes  » sur la table. c’est une catastrophe. je n’ai rien renvoyé, je ne sais plus par ou attraper le problème. 9a m’énerve d’être aussi inadaptée dans ce domaine. je vais y aller avec le tas; les déclarations les machins. Pire que de poster une lettre ( ce qui n’est pas si facile non plus: Le boarding pass de Taiwan que je dois envoyer est dans une enveloppe dans l’entrée depuis….

Le mail d’Andy qui n’est pas venu ( non plus)

O Horrible Helen !

Scoo-zatta ! I mean scoo-zay mwah ! (for the no-show)

Sometimes Dizzy Daisy thinks she’s I-talian.

Rendez-voo yesterday with Mr. Faille, director of the theater huile de la reunion.

Re-doing IGITUR in novemberrrrrrrrrrrrrrrrrrr down dere

encountered the three graces…the sisters Misses Shuns…Koncep (too thoughtful),

Representa (much too pretty), and Distrack (a nasty toad).

The project fell into the o-shun.

TOO much house cleaning yesterday. Feet and back gave out.

Slept 12 hours. ZUT !

Changing apartments today.

Can I catch yer « hee-haw » ?

Or was it just one shot ?

Ah am so very disappointed.

Working on a text in inglish for a book about composer Julius Eastman (1940-1990).

Bits of his peace for ten cellos were in IGITURBULANT.

Will send you a copy (the blood-blue file / unfinished portrait of a gay guerrilla)

soon as it’s hooked/booked/cooked.

Also trying to get an homage to Mike (1948-2009) together for the B.N.M.

with Laura Galasso. A bit of his magic violin was mixed with the Mallarmé sonnet

for la Chartreuse and the C.N.D..

Anyways. Do hope yer thing was super, and you had fun.

(mille et une ZUTS) Was it nasty ?

Yours. The Fat Niggah

LA suite/ Comment faire pour ne rien faire

J’ai envie d’aller immédiatement à Madrid ou à Rome où je ne sais pas+

Et bien voilà. Après ce mois, exactement un mois, chargé et inquiet ( le décor + les répétitions puis la sciatique de G. La pièce retardée) … Et la Nuit Blanche hier chez Christophe Gaillard…

Après le tennis et m’être garée sur un passage clouté-me voici, moi avec moi.

Je me donne aujourd’hui et demain pour buller.

Puis Mercredi , continuer le travail avec Jean ( le filmer, parler uniquement de ses interprétations des grands rôles( Yvan le terrible, Le Maure etc, les créations qu’a faites Merce C pour lui, voir ses cahiers de chorégraphies…

Puis attaquer le film sur Nicole. Allez yen a marre il faut le faire et revoir le livre, le finir aussi. Et puis penser à un livre avec ce que je fais.

Hier j’étais contente de mon travail dans la galerie. Je me suis plue comme on dit. C’est pas si souvent.

Des films et des dessins. des oreilles qui ont servi aux vidéos et un karaoké de Peau d’âne ( j’écris ça pour m’en souvenir quand je serai en maison de retraite .(han han )

hi-han 1.jpg

Un peu déçue. Pas trop de monde. François me dit n’avoir rien reçu. Est ce que dans la panique de la générale etc, j’aurais ou plutôt n’aurais pas envoyé… Je suis certaine que je l’ai fait. Après vérifications, j’ai bel et bien envoyé.

Le principal est que j’ai vu à l’extérieur et dans la galerie qui s’y prêtait bien, j’ai vu avec distance.Ca m’encourage.

On a préparé ça à toute vitesse ce que j’aime bien. Par moment c’est faire qui compte plus que réfléchir. Ne pas se poser de questions et agir. Et puis c’était agréable d’être invitée à prendre la galerie un soir.

En + Bérangère est calme , et efficace. Tout s’est passé agréablement dans la préparation.

Voir en chair et en os « Le » pataphysicien, Pascal Varejka m’a réjouie;

C’est le truc bien des blogs ce genre de rencontre. Ca commence par une photo avec un âne et puis une enquête, comme celle-ci

pataphysique219.jpg

pataphysique218.jpg

SOSIE/vieux post

En regardant une image sur le site ??? , me vient à l’esprit ma surprise à Innsbruck dans une exposition de photographies.

Je regardais un peu passive les tirages en Noir et Blanc de je ne sais plus quel photographe quand je fus attirée par ce cliché sue lequel on voyait une montagne. mais sur celle ci en m’approchant, j’y reconnus ma propre personne en alpiniste; Incroyable c’était moi. Accrochée à la paroi avec des lunettes de glacier me semble t–il

Retour en haut