“L’urne funéraire de Fidel Castro quitte La Havane”

Clément année 1/ 18 ans

Dimanche matin/ pas de tennis. Ce n’est pas plus mal car je n’en ai pas envie. L’après midi ce concert chez Christian Berst est étrange car ce sont des trisomiques qui chantent. 16h : Choolers Division.C’est incroyable de voir leur gravité, leur énergie aussi. Je ne sais pas si  je suis à l’aise ou pas. J’étais réticente ( un peu ) à l’idée d’y aller. Mais pourquoi au fond. J’avais peur de céder à une curiosité malsaine. J’ai juste cédé à une curiosité.

Après je marche, je traverse la place de la République qui est plutôt réussie. Je regarde les skateurs-j’ai acheté un jus de fruit épais et sucré -, la nuit tombe,il fait un peu froid. J’aime bien. Je filme des garçons le long du canal.Ils s’entrainent. Pompes, abdos, mouvements de bras, sautillements à la boxeur.

Me voici en avance près des cinémas MK2 quai de Loire et je m’arrête devant les marches, là sur le côté: Il y a des groupes assis et attentifs et des filles face à ces groupes. Ce sont des réfugiés et les filles leur apprennent le Français. Ils sont extrêmement attentifs et répètent comme à l’école , les mots, les phrases. C’est formidable des gens qui font vraiment quelque chose. Moi , rien. Bon. Je vais y repasser pour me renseigner.Donc, dans la même journée, j’avais eu le plaisir de découvrir ce travail avec les trisomiques que l’on emmène en Lozère ( un peu à la manière de Deligny et des autistes ) , les garçons dans la nuit, et les cours de Français. Ensuite on a vu Les alliés qui est un navet et en plus mal foutu je trouve. Marion Cotillard ne me fait pas frémir. Bon.

Beaux-arts hier et nécessité de déménager à la bibliothèque ce qui est très agréable. J’avais demandé aux étudiants des textes. Il ya en a qui sont vraiment bien. On les lit à voix haute.

Pas le temps de souffler et ça me plait. La journée se termine en beauté avec C. qui est incroyable. Je le filme et le re filmerai volontiers.

Un étudiant de l’an passé vient me demander des conseils en amour !!!. C’est vraiment drôle. Allan ne s’est pas manifesté depuis un moment. Je parle avec Demian, aperçoit X,

Ah oui, il y a eu le vernissage Twombly. Ben moi j’aime pas ça. En fait c’est pas que je n’aime pas, mais je trouve cela si élégant, si beau «  c’est beau » que ça m’ennuie. Je regarde les gens et ça c’est toujours bien. Une dame crêpée comme pas possible, qui fait que sa tête est trop grande pour le corps (comme ces statues d’église que l’on voit au sol et qui sans la perspective deviennent monstrueuses). Quelqu’un à qui je fais part de mes méchantes réflexions ajoute: «  En plus elle a une tête de musaraigne ! ». Paf, ça c’est plié.

Ce matin travail avec Benoit. Camille a dormi ici. Et on s’est éteintes devant le Clan des Siciliens.

Old times et trucs et Sinatra.

capture-decran-2016-10-18-a-19-57-27

Ce matin 5 mn de retard ce qui n’est jamais arrivé et pas de clé de la salle. Du monde.

Je ne sais même plus où j’en étais. Les journées filent. Hier j’ai écouté les Regardeurs à propos du Merzbau. Marc Dachy passionnant ( c’était il y a au moins un an et demi et sa voix est bien fatiguée ) Je ne sais plus quand il est mort. Par contre l’artiste invité CBM, je ne mets pas le nom parce que ce n’est pas sympa, mais c’était nul. Pourtant sur le Merzbau ya des trucs à dire. Du coup j’ai envoyé un mot à l’assistante ou collaboratrice de De Loisy pour savoir par qui j’allais être mangée… C’est vrai que ça se dit vite des bêtises et que, une heure c’est long!!! Misère ( T’avais kapa yaller !!!) Me dit la voix !!. L’autre voix, celle que je dois reconstituer maintenant me dit

Tu vas faire ça très bien.

C’est vrai que toujours R. m’a encouragée en tout et que c’est un peu raide de devoir m’encourager moi-même. Bon je serai plus tranquille après Lundi.

Suis claquée. Frederic est venu parler de son travail et du voguing.( Dans l’amphi d’honneur , Waaaaa ) C’était dense. Les étudiants ont l’air sympa de manière générale. Chaque année il y a toujours un exemplaire du mec qu’on emmerde quoi que l’on fasse ou dise et qui vous toise genre t’es un vieux, ou un exemplaire d’ego démesuré. Mais c’est comme ça. Selon l’évolution  et vu que c’est blindé, je ne subirai rien qui me déplaise. J’ai déjà vu des trucs intéressants. Il y a deux colombiens . Un indien, des espagnols …Bon. Je vais passer aux Artistes car c’est l’anniversaire de Dédé et j’ai acheté des fleurs.

Tiens tiens pas mal au dos today. Pilates hier. C’est bien. J’aime bien. Il faut que je finisse absolument cette peinture. Et que je fasse des miniatures !!!!!.

La paperasse est horriblement compliquée.

Bon ce blog est nase.

Visite de Allan, Demian passe la tête, Laurent et Manon viennent me montrer leur projet. Un autre veut revenir en année 2. C’est le bazar tout ce monde.

You will be my music….

Plus plus tard mais la soirée au Bar…. Un truc de fou entre B2B et les esprits, les bretons qui se font dépouiller dans les bars à putes de Pigalle , les derniers… et Joe Dassin. De grands moments.

Je ne sais plus ce que je voulais dire. Heu … Ben tampis on verra demain. J’ai oublié les mecs de chez Michou, la fleuriste…

Et Bramantino dans tout ça ??? hein? Suardi????

Tiens c’est Kader Attia qui a la palme. Tant mieux. Je l’aime bien. Mais le prix ou les prix Marcel Duchamp ou autre ce serait pas un peu con? Un prix!!! Un prix, une médaille c’est trop marrant. Un prix c’est académique, c’est le début de la fin…. Sais pas.

Marcel Duchamp associé à une médaille c’est une trahison pour lui, à mon sens; Non???

csm_richard_armstrong_on_richard_artschwager_2099edbb9a

Richard Artschwager

Le printemps sur la Tamise

 Capture d’écran 2016-05-14 à 10.04.25Capture d’écran 2016-05-14 à 10.32.39

Vu que R. veut acheter la Durance et que j’ai proposé à JL et M de se joindre à nous, j’ai fait la maligne hier soir en voulant acheter la Tamise ( je n’en ai pas le moindre souvenir ) . le piège était que, puisque j’ai la flemme de manger dans des verrines, je ne mange pas, je parle, je parle, je raconte des conneries qui me donnent soif et on a compris la suite.

Je suis plongée dans un bouquin d’entretiens avec G&G. C’est super. Le RV hier avec Bustamante était agréable. Mais je ne sais pas si je vais passer ce concours. On verra. Si les jeux sont déjà faits, pas question d’être figurante. Hum.

Vu l’expo Hubert Robert. Très importante. Surprenantes les assiettes qu’il a peintes pendant sa captivité. J’aime beaucoup les grands tableaux. On a l’impression cependant de ne voir qu’un tableau!. Tivoli, les cascades m’ont donné envie d’être télé portée à la Villa Hadriana. J’adore cet endroit l’hiver . Oh j’aimerais y être.

Oui les assiettes. Hexagonales pour certaines avec un paysage circonscrit dans un cercle. Le tour est maronnasse dégoutant, ce qui est assez drôle et moche.Peinturluré de façon épaisse. J’adore son contemporain, Volaire et ses volcans superbes.

Visiblement les Beaux-arts sont occupés. Enfin le Palais des Etudes je suppose. Je n’aimerais pas être directeur !! Je ris en lisant la déclaration des étudiants qui veulent faire des affiches comme en 68. Va falloir s’accrocher car elles étaient magnifiques.

Sans transition, je découvre le travail de Wataru Tomigana. Ah, c’est plus rafraîchissant qu’un expo!!

Hier vernissage à Galliera. Il est vrai qu’un vêtement dont on connait ou imagine l’occupant est une chose fantastique. Les habits des paysans, jardiniers et autres métiers du peuple sont magnifiques de simplicité, sombres, bleus ou noirs, à côte des vêtement brodés, plissés, plumés, éclatants. Les reprises sur les robes, les pièces sur les pantalons bleus m’ont toujours fait un effet d’émerveillement.

Le manchon en plumes de paon et lotophores ( jamais entendu parler de cette bête ) . Je suis bien certaine du mot et ne trouve rien à ce propos. Ah c’est lophophore.:

Plumes de lophophore et de paon, fourrure d’hermine aux ouvertures, doublure en laine de mouton ou de chèvre blanche. 

“Grand manchon cylindrique en plumes de lophophore et de paon. Porté par la princesse Mathilde. Plumes de lophophore et de paon, bordure des ouvertures en fourrure d’hermine blanche, doublure en laine de mouton ou de chêvre blanche, à poils longs. 1860-1870.”

A suivre…

Les collections+Comment parler des livres que l’on n’a pas lus ?

Emmanuel_Schwartz-210

Emmanuel Schwartz

“After an email at 2:30 saying he would be free to meet me personally if I came right away, I rushed over to meet the head of the art school’s archive, Emmanuel Schwartz.”

Agrégé de lettres, conservateur du patrimoine, Emmanuel Schwartz est l’auteur d’articles, communications et livres qui considèrent les relations des œuvres d’art avec la littérature universelle. Il étudie dans cette optique l’histoire, les doctrines, les bâtiments, les collections, l’influence de l’Ecole des beaux-arts.

Principales publications : Les Beaux-arts, de l’Académie aux Quatz’arts (1817-1968), (sous la direction d’Annie Jacques) ; La Chapelle de l’Ecole des beaux-arts de Paris, Paris, 2002 ; Les Sculptures de l’Ecole des beaux-arts de Paris, Paris, 2003 ; L’Ecole des beaux-arts côté Seine, Histoire impertinente du quai Malaquais…, 2008.

Ce matin, la télé qui vient filmer R. et la Canon et la perche, et la journaliste qui me raconte sa rencontre avec de Toth à Hollywood. Il voulait un hélicoptère. Elle a dealé une limousine. Elle a imité sa démarche, raconté son passé Hongrois si je ne me trompe pas, son bandeau sur l’oeil bien sûr. Moi j’aime de Toth. Et avec un nom pareil…

J’ai mangé un truc, regardé des choses sur l’ordi, cherché pour l’avocat cette image:
Capture d’écran 2016-04-06 à 13.30.50

Puis j’ai filé aux Beaux-arts pour le rendez vous avec Emmanuel Schwartz.

Capture d’écran 2016-04-07 à 07.43.17

 On avait déjà eu RV il y a un mois pour parler de mon envie de montrer aux étudiants des choses concernant les métamorphoses d’Ovide. J’ai toujours énormément fantasmé sur ce livre sans l’avoir lu en totalité.Je l’ai découvert à 24 ans à la Villa Médicis. J’en ai un exemplaire acheté quand l’électricité n’existait pas et que l’on portait des peaux de bête. J’exagère un peu, mais le livre est à peu près en aussi bon état que mon permis de conduire. C’est dire. Actéon est un peu chiffonné, et Narcisse sur la photo est loin d’avoir l’apparence d’une petite fleur. Donc Monsieur Schwartz. Je le trouve étrange et drôle. Son bureau ( la table ) est un enfer de bazar et il me dit qu’il perd tout. J’aperçois des mains de plâtre, des livres ouverts, de la paperasse. Et le bureau est -comme on l’a dit avec X – “un open space” du XIX eme siècle. L’open space m’a fait pensé alors à ce que l’on appelle “une douche sonore”, principe muséal qui permet sans ouvrir aucun robinet et en se plaçant dessous, d’entendre par exemple la voix d’Appolinaire. On à l’air bête là-dessous, planté comme un je ne sais quoi les oreilles pointées vers le pommeau. Bref, nous voici dans les réserves. Dans la bibliothèque. Je touche un livre qui me semble parler d’alchimie. Dans un autre des monstres. C’est très beau. Je feuillette avec précaution. Il fait sombre . M. S a une petite lampe et le premier jour, la liste. Moi, mon cahier rouge. On se courbe, on se met sur la pointe des pieds, on monte à l’échelle. Il me dit les numéros, je cherche. Avec ou sans lampe. C’est drôle, j’aime bien. Il y a quelques années j’aurais éternué comme une bête. Là, ça va.

Donc c’était le premier RV. Comme nous avons, lui perdu sa liste et moi mon cahier rouge, nous avons recommencé exactement la même cérémonie hier après midi!

Nous passons voir aussi les peintures dans la bibliothèque et le petit étudiant coréen a le nez plongé dans… un de mes livres.

Puis nous parlons un peu avec Monsieur S. qui est décidément très drôle et d’une espèce en voie de disparition.

 Ensuite j’ai trainé un peu , regardé des gravures qui sortaient pour une expo, demandé une loupe ( non pas pour ressembler à cette photo au-dessus que je ne connaissais pas- et ainsi avoir l’air d’un bibliophile parfait ) mais pour voir de minuscules détails d’arabesques, sur un livre traitant d’orfèvrerie.

Ensuite un Uber pour filer à la galerie et me retrouver dans mes listes du passé Maeght. On pointe, on note, on classe.

7h 39; pourquoi me suis-je levée à 6h30?

C’est bien le plus grand fou qui soit dans la nature 
Que celui qui se plaist aux livres bien dorez, 
Bien couverts, bien reliez, bien nets, bien époudrez, 
Et ne les voit jamais que par la couverture.

Jean le Pautre

Encore un retour

Capture d’écran 2016-03-27 à 19.51.44

Une dernière promenade au château de Marandière et demain ce sera le départ. Le départ c’était à midi et l’arrivée c’était 5 heures plus tard. C’était délicieux les promenades dans la neige avec les raquettes, le soleil dans le jardin le lendemain avec les jonquilles qui se sont ouvertes. Commencé des livres. Balzac/ re-Le chef d’oeuvre inconnu / Puis je picore Malraux puis…. Bilan. Pas un seul livre lu. C’est bizarre. Marche Oui. Vélo Non. Courir un peu. Dérushage du Musée H. oui. Préparation de prochain RV Maison Rouge oui. Découpage de journaux un peu. Vin Oui puis non. Froid oui puis non. Marché de Pâques sous la pluie. Retour pour Bozar mardi= Lever 4h30, train à 6h13. Gloups. Dans l’autre sens le soir.

J’ai la tête vide, vide. C’est pénible de ne pas lire. Zut je ne sais plus par quoi commencer.

C’est drôle ce temps qui est déjà effacé. Le passage de C., M et E. On a beaucoup ri et râlé. Ils ont lu les journaux. Moi un peu. Mangé des excellents chaussons aux pommes locaux, un régal. moi un peu. J’ai commencé à boire ce drôle de jus de bouleau qui serait comme un eau plus pure que l’eau.

Les 85 ans de A. au Droubliei hier soir à 5. Puis rien, la cheminée, la chaise longue dans l’herbe rase, les ronces, un scarabée que je filme, la forêt . Le bar des Amis. Le film ” Merci Patron”. Passer des vaches aux collections des Beaux Arts où Anne Marie nous accueille : Marey et Muybridge, Duchêne et Charcot. Etrange…

Capture d’écran 2016-03-27 à 20.16.32

UC, Balthus et Sabrina

barlett2

Morton Bartlett 1909-1992

 Parallèlement à son travail, il réalise dès l’âge de vingt-sept ans une quinzaine de poupées en plâtre, ainsi que leurs vêtements et accessoires. Il consacre parfois jusqu’à cinquante heures à donner une expression vivante à un visage, tandis que le modelage, le coulage et la peinture d’une poupée entière peuvent l’occuper durant un an. Ses poupées se déboîtent de telle sorte que Bartlett peut constituer une multitude de personnages à partir des têtes, bras et jambes qu’il confectionne et assemble sur un tronc. Les nombreux accessoires dont il dispose (chapeaux, robes, sacs à main) lui permettent également de transformer les poupées à sa guise. Une fois habillées et parées, il les place dans des décors créés par ses soins et il les photographie sous un éclairage particulier, et dans des mises en scène élaborées. Sur les clichés, les poupées semblent alors comme animées et acquièrent un réalisme troublant qui a suscité l’intérêt d’artistes contemporains comme Cindy Sherman ou Jake et Dinos Chapman notamment. Cinquante ans après leur création, elles conservent une vitalité fascinante.

Cette découverte me fascine. Ces sortes de poupées trouvées dans des grandes boites chez lui. MB. Ca fait incontestablement l’effet des meilleurs Balthus. Ceux qui sont ambigus. Surtout les petites filles . Nues puis habillées de vêtement cousus par le mec. On comprend vraiment CS après cela.  ( En parlant de Balthus, je suis invitée au carnaval de la Villa Medicis. Je n’irai pas. Avec les amis c’est marrant quand on est pensionnaires  mais après je suis certaine que c’est triste à mourir. Je n’essaie pas ce truc qui va me déprimer c’est certain, pour répondre aux questions:” T’y vas” de G, F, P etc… )

Et en parlant de Balthazar K de R, je n’en menais pas large quand il est venu ( Signore il Comte ) sur la passerelle dans ma piaule. J’écoutais Lucio Silla. Il m’a dit:

—Vous écoutez Lucio Silla?

J’ai tout oublié de la conversation que nous avons eue.Pffft… Plus rien.

Il avait des sabots.

Photographie de Balthus

Demain les UC. C’est l’angoisse mais en fait j’aime bien. 30 personnes  si je ne m’abuse et ensuite la soirée Amis de la Maison Rouge. Prévoir une ambulance à la sortie direction mon lit et train pour A. le lendemain à 7h30. Jonathan où es-tu????? Jonathan , c’est génial qu’il soit là.

Aujourd’hui A. J’y suis bien une fois que j’y suis mais pour partir ce n’est pas facile. Bref. J’ai peint. Chaque reprise est terrible. Je n’ai qu’un fauteuil et c’est déjà trop. ( volontairement jamais un canapé dans l’atelier et ce depuis toujours ) Trop tentant. Néanmoins à force de fixer ce que je fais, je m’endors sur la voix d’Anne Dufourmantelle, pas vue depuis si longtemps. C’est marrant quand on connait les gens dans la vie et quand on les entend à la radio.

Je me recroqueville. J’ai froid et me dis qu’il faut que j’ouvre les yeux. C’est une sorte de paralysie de plus d’une heure. Puis un thé, une théière plutôt et ça repart. mal. Mais ça bouge jambes et bras.

Intéressant le catalogue Goehring. Hum.

Pas eu le temps de voir le Saint Augustin de Rossellini.

Je me demande si je ne serais pas mieux à avoir un atelier aux BA plutôt qu’un ambigu cours de dessin. Qui n’en est pas un. Qui est plutôt la tentative de débloquer quand ça bloque, d’encourager, de gueuler quand c’est mou. De transmettre mon bazar et le bazar.. Bref.

Là je gueule par la fenêtre: Sabrina Tais toi. Ils sont là en bas dans le froid. Elle hurle.

Mail à Irène O. de France-cul. je n’ai toujours pas envoyé le projet/ Grr

“Le secret des dents de Cervantès”

Capture d’écran 2015-06-08 à 09.39.30

Pierre Thomas, étudiant

J’ai envie de partir, de ne plus être à Paris, de m’ennuyer de Paris, de lire hors de Paris.

Hier nous nous retrouvons à 17h 30 devant l’Eglise de Saint Germain avec Jean et Daniel qui repart à New-york aujourd’hui. Thé à la menthe pas bon rue Bonaparte et discussion à propos de film, du film et de danse. Daniel etait chez Merce C. Il a un sourire éclatant et beaucoup de charme, un maintien de danseur, c’est clair. Jean repart sur sa moto et une dame crie:

—Bertrand!!!!!

—Ah….Non, ce n’est pas Bertrand!

—Mais si!!

—Main non!!

Elle n’en revient pas.

Promenade sur les quais en devisant. Paris/ New York; l’argent, la liberté, vivre en France,  Puis Métro Madeleine.

Diaporama refait et terminé.

Life goes on et bricoles

Capture d’écran 2014-11-20 à 13.35.12

FIN

Avant de le (re) donner à C. pour dernier contrôle.

Il faut penser dès maintenant aux sous-titrage en Anglais dont je ne me sens pas capable.

Cette semaine, je reprend la forme. Tennis plutôt bien Lundi midi. Pas de nouvelles de F. donc toujours pas de cours.Ca me manque. C’est le seul moment où j’écoute et m’exécute. C’est agréable et ça détend.

J’ai donc repris le montage. Soudain ça allait assez bien. Une sorte d’évidence, des coupes évidentes à faire etc.

Néanmoins j’ai du mal à appeler et a répondre aux messages.

Mardi école. Agréable. Le matin Moreau et l’après-midi fonds Maciet comme le 4 nov.

Le groupe du matin semble plus dynamique.

Ces endroits sont vraiments fabuleux.

Capture d’écran 2014-11-20 à 13.41.42 Capture d’écran 2014-11-20 à 13.42.12

le soir invitée par A et D chez Benoit qui est un très bon restaurant. On ne se connait pas bien car on ne s’est jamais vus à 3. Quand ils ont suggéré d’autres invités j’ai dit que je préférais ce petit comité ( qui évite en quelque sorte la conversation qui est la chose la plus chiante de la terre il faut l’avouer ) Et si pour amorcer la soirée on n’échappe pas à quelques trucs, c’est tout de suite plaisant et intéressant.

On fait d’ailleurs la fermeture!!! et dehors on poursuit la conversation alors que quelqu’un baisse le rideau de fer!.

Hier Mercredi, Arg assez tard. C’est R. qui m’y pousse et il a bien raison. Ouf le chauffage démarre  et j’entreprends le RANGEMENT.

La voix immense d’ES est toujours là.

Zut. Pas appelé J.

Je ris des mails de U. dont c’est l’exposition ce soir et j’avouae qu’il est seul à pourvoir découvrir Tiny Tim!!!

Tip Toe Through The Tulips

Le café à “la fleur en papier doré”

Capture tasse

Bien que je ne passe pas mon temps à boire du thé ou du café dans les tasses que m’ont offert les descendants de Oscar Wilde *, le temps fuit et je ne prends plus une seconde pour écrire.

J’écris pour moi, je l’ai déjà dit et mon nombre de lecteurs est infime.

Bon. Je ruminais aujourd’hui, mon Cocteau contre Proust sous le bras. Pourquoi? Parceque je me disais qu’il serait intéressant de démasquer les assassins des muséums d’histoire naturelle. Bien sur ils doivent être planqués en Amérique du Sud , visage refait, pupille repeintes. Je n’illustrerai cette phrase par aucune image.

En 6 mois j’ai visité deux Muséums: Celui de Venise. Une catastrophe qui a cependant des éclaircies ( belles vitrines, parfois mais rarement, présentation qui semble n’avoir pas bougé, momies et crocodile assemblés, compositions anatomiques en papier mâché dans de grandes vitrines d’époque) .

Quant à celui de Bruxelles , c’est le pur scandale. Horreur totale, bâtiment massacré, plafond rabaissés, vitrines ignobles, pédagogie désuète. Tout fait pleurer ou pouffer de rire. C’est immonde. Atroce, bête , laid….

Paris a eu sa dose aussi avec son troupeau de bêtes qui cherchent toujours l’arche, ses variations de lumière et son accompagnement sonore.La galerie des espèces disparues , ouf est là, et la galerie de l’évolution et ses fuites d’eau, ses rampes d’escalier qui se cassent le nez, n’a pas changé. Faute de moyens sans doute. On y perdra quelques spécimens mais quelle beauté!.

 Mais qui sont ces assassins, ces pauvres types à qui on a scandaleusement confié des rénovations. Moi, si j’avais commis un quart de cela ,je convoquerais la presse et  je sauterais par la fenêtre, une tête d’éléphant empaillé sous un bras, un perroquet de l’autre…

A Bruxelles ils ont épargné les Dioramas. On se demande pourquoi. Une chance….

Capture d’écran 2013-10-07 à 19.20.42

Je rajoute un mot sur le moche Musée Magritte. Tout est dans le noir, il faut prendre un monte charge jusqu’au troisième étage, et ON N’A PAS LE DROIT DE PRENDRE DES NOTES MANUSCRITES !!!!

Bref . Il y a des oeuvres qui m’intéressent beaucoup ( évidemment pas celles de la fin) . Film terrible ( hoho ) du réalisateur??? qui???? qui pose en Magritte. Ca vaut son pesant de parapluies volants!!! J’ai honte pour lui  de cette idée de poser comme Magritte avec son jean craqué et son tee-shirt…!!! Me demande si ce n’est pas Henri de Gerlache…. Hoou Hou!!! Emoji féroce, émoji féroce!!!!

PLOUF!!!

&&&&&&&&&&&&&&&&

Capture d’écran 2013-10-07 à 19.00.54

Aujourd’hui Argenteuil. Pris connaissance du problème aux beaux arts, et de la page Ralph Lauren dans le monde.

Même si le mécénat permet bien des choses, ils sont gonflés de présenter cela de cette façon!!!!

Les étudiants sont virés de leurs ateliers et n’ont été prévenus qu’à la dernière minute… Hum Hum…

J’ai oublié à Bruxelles d’aller visiter” la fleur en papier doré”. Peut-être peur que les documents en noir et Blanc de la Bande de Magritte ne se transforment dans mon esprit en citrouille si le bistrot est “juste folklorique”.

PS: Bruxelles A room of One’s own/ Hotel Métropole

Capture d’écran 2013-10-07 à 19.38.03

J’adore cette chambre et son immense salle de bains.

Pouette pouette. Quelqu’un me dit : Mais les artistes peuvent se payer ça??

Gnark , Gnark/ No comment….

Et pourquoi on irait FORCEMENT chez Dédé la frite ou au formule un local???? Hein????

* mensonge

29 novembre

En attendant E.S

Les jours derniers? Tennis ce matin , tennis mardi… Arg. rangement. Passe au théâtre et lis dans la loge une ou deux fois. Rencontrons A. et son ami qui veulent être comédiens. R. leur parle longtemps. C’est très agréable.

J’ai reçu “le journal de David Holzman” en parfait état.

Pas beaucoup de temps pour écrire et pas beaucoup d’envie non plus.

Hier présentation du film aux beaux-arts dans l’amphi de morpho, où étudiante, j’allais à reculons.

Il est magnifique cet amphi.

Puis nous avons filé à la Cité universitaire, maison de l’Italie écouter GG Lemaire lire ses textes.

Soirée amusante et gaie. Hors du temps. Je fais la langouste en disant Sono l’aragosta humana, la langouste humaine . Evidemment pendant la lecture et pour faire craquer A. CA marche. Elle a le fou rire. On se donne des coups de coudes appuyés au moment des vidéos. Pas de mots pour décrire.GG est parfait et délicieux comme toujours. La Baronne italienne chaussée comme Casanova et qui d’ailleurs doit avoir son âge est un monument. Jamais personnellement je n’ai vu de voilette soutenue â ce qui ressemble à un bonnet de laine, mais c’était l’occasion. GG me dit que cet “appareil” doit néanmoins couter plus cher que la tour Eiffel.

Nous évoquons en riant les gâteaux à la poussière  de la Prague post chute du mur. Du Slavia et autre bars dont j’ai oublié le nom.

Bons moments à discuter avec V. Et ce grand homme psychanalyste, à visiter. J’écris à GG:

— Et ton copain pseudo psychanalyste, une rareté!!!!

Il me répond:

—Mon copain n’est pas un pseudo-pschanalyste : c’est un grand manitou de l’Ecole lacanienne ! Je te l’accorde : c’est à ne pas y croire !

Et bien il en a entendu le Lacanien. Mes sottise avaient l’air de le ravir. Mais il n’a pas réussi à embarquer V. qui l’intéressait particulièrement.

Je lui ai dit

—Au revoir cher marquis.

Bref

En rentrant R. m’appelle . Il est dans une chambre de bonne avec les autres ( du théâtre)… Je m’endors sans l’attendre.

Il y a dela neige à l’école Hum délice…..

C’était bien avec les amis de…

On a passé de bons moments avec E. et P. Entre le théâtre, le jeune femme aveugle, les expositions, l’exposition Dürer etc…

V. nous a reçus dans son fief aux Beaux-arts et on est entrés dans l’amphi chauffé pour le modèle. Il y avait de la poussière de craie dans l’air, car les étudiants dessinent au tableau. Il est magnifique cet amphi. C’est surtout que rien n’y a changé depuis que je l’ai pratiqué. Rien n’y a changé , jamais je crois.

Puis, en haut, dans les collections: Main de momie, crâne de Descartes, écorchés, singes et squelettes, moulages dans les vitrines.

On est bien contents. C’est vrai. On passe dans le Palais des études puis la promenade continue et on rentre à pieds…

Ai enfin fini “Le monument”. Ouf. Suis allée à Arg. Paris est un peu vide. Il y avait un velo et une dame dans le train, genre congés payés 1936. A visiter. Puis au retour des gars qui vont faire le championnat de France de boxe et qui sont au régime.

Ben oui mon gars on va pas faire comme ces gros lards de Geek avec leurs pizzas. Mais c’est la Nasa ces gars là en informatique.Ya des renoi aussi mais des renoi gros lards. Y sont assis , Y ont des codes. La nasa ces mecs là…. Nan, jvais m’prendre un panini, un truc léger.

En parlant de bouffe j’ai été impressionnée par l’appétit énorme des gosses à lunettes de Villiers dont je parle plus haut.Les hamburgers doivent encore en trembler.

Je sens qu’on va être en retard. Je le sens…

Retour en haut