OUF OUF REGARDE KING !J’AI FINI

 

Que ce soit bon ou mauvais, c’est trop tard, c’est fait!. La peinture de 3M X 10 m est là sous mon nez avec ses paillettes fraichement étalées.. Arrêter de peindre! Oui mais on doit y aller par paliers, c’est ce que je me disais. Enfin ce que je ressentais. Tiens Amélie Nothomb ne dit pas trop de banalités, disons qu’elle ne m’ennuie qu’à 40%. Sa voix est insupportable, m’est insupportable dirais-je. Je m’en fiche. Ce qu’elle est ne m’intéresse pas à vrai dire. On dirait une bonne élève, une vieille petite fille. C’est bizarre les vieilles petites filles.

J’ai bu un café en terrasse et relu Le chef d’oeuvre inconnu, en souriant , en me délectant. J’avais oublié que Poussin était dans ce coup-là.C’est atroce si on réfléchit bien. Ce n’est pas le hasard de relire ça après deux mois entiers à peindre 8h par jours. Quel été!!! PAs marché, pas couru, pas fait de vélo, pas de MOB !!!!

Demain je pars sur les plateaux avec ma Fox Rouge. C’est dit. J’en ai trop envie.

Hier je me suis endormie des les premières images d’un film de René Clair. Projection dans le lit, car R. est reparti hier. Je l’ai prévenu, qu’en partant d’ici , la réinsertion est difficile.

En rentrant prévoir les travaux sérieusement. En premier la cuisine et la salle de bains. Puis la chambre, puis la suite.

Ranger, virer des trucs et aller à la cave 😩😩😩 pour la ranger et jeter des trucs.

Plaisir: Ranger mes livres et mes papiers. Ranger dans des boites.

Bon. Lire à nouveau, aller au cinéma. Partir à Berlin puis repartir. Où? Bretagne, Ouessant, Naples. Seule? Pas seule? Londres?

Ce sera la rentrée aux beaux-arts le 9 Octobre.

Il a une drôle de voix Bernanos, en premier je pense à Artaud. Bon.

“L’urne funéraire de Fidel Castro quitte La Havane”

Clément année 1/ 18 ans

Dimanche matin/ pas de tennis. Ce n’est pas plus mal car je n’en ai pas envie. L’après midi ce concert chez Christian Berst est étrange car ce sont des trisomiques qui chantent. 16h : Choolers Division.C’est incroyable de voir leur gravité, leur énergie aussi. Je ne sais pas si  je suis à l’aise ou pas. J’étais réticente ( un peu ) à l’idée d’y aller. Mais pourquoi au fond. J’avais peur de céder à une curiosité malsaine. J’ai juste cédé à une curiosité.

Après je marche, je traverse la place de la République qui est plutôt réussie. Je regarde les skateurs-j’ai acheté un jus de fruit épais et sucré -, la nuit tombe,il fait un peu froid. J’aime bien. Je filme des garçons le long du canal.Ils s’entrainent. Pompes, abdos, mouvements de bras, sautillements à la boxeur.

Me voici en avance près des cinémas MK2 quai de Loire et je m’arrête devant les marches, là sur le côté: Il y a des groupes assis et attentifs et des filles face à ces groupes. Ce sont des réfugiés et les filles leur apprennent le Français. Ils sont extrêmement attentifs et répètent comme à l’école , les mots, les phrases. C’est formidable des gens qui font vraiment quelque chose. Moi , rien. Bon. Je vais y repasser pour me renseigner.Donc, dans la même journée, j’avais eu le plaisir de découvrir ce travail avec les trisomiques que l’on emmène en Lozère ( un peu à la manière de Deligny et des autistes ) , les garçons dans la nuit, et les cours de Français. Ensuite on a vu Les alliés qui est un navet et en plus mal foutu je trouve. Marion Cotillard ne me fait pas frémir. Bon.

Beaux-arts hier et nécessité de déménager à la bibliothèque ce qui est très agréable. J’avais demandé aux étudiants des textes. Il ya en a qui sont vraiment bien. On les lit à voix haute.

Pas le temps de souffler et ça me plait. La journée se termine en beauté avec C. qui est incroyable. Je le filme et le re filmerai volontiers.

Un étudiant de l’an passé vient me demander des conseils en amour !!!. C’est vraiment drôle. Allan ne s’est pas manifesté depuis un moment. Je parle avec Demian, aperçoit X,

Ah oui, il y a eu le vernissage Twombly. Ben moi j’aime pas ça. En fait c’est pas que je n’aime pas, mais je trouve cela si élégant, si beau «  c’est beau » que ça m’ennuie. Je regarde les gens et ça c’est toujours bien. Une dame crêpée comme pas possible, qui fait que sa tête est trop grande pour le corps (comme ces statues d’église que l’on voit au sol et qui sans la perspective deviennent monstrueuses). Quelqu’un à qui je fais part de mes méchantes réflexions ajoute: «  En plus elle a une tête de musaraigne ! ». Paf, ça c’est plié.

Ce matin travail avec Benoit. Camille a dormi ici. Et on s’est éteintes devant le Clan des Siciliens.

Le mal est fait

capture-decran-2016-10-24-a-22-20-55

Studio Avec Jean de Loisy, Phlippe Morel et Sandra l’assistante de J2L

Mail de moi

J’espère que ( foi de vaudois ) je ne t’ai pas fait honte !!!!
Baci

Envoie moi le texte des yeux-crapaud stp

Mail de Philippe:

Eccolo le petit crapaud ! Je trouve que l’on s’est pas trop mal débrouillés et je trouve Jean de Loisy sympathique…

le-sabbat-des-sorcieres-chronique-de-1459-ludwig-tieck-paris-1

Il suffisait de chercher à Vaudois ( mais il suffisait de savoir qu’il fallait aller chercher Vaudois, auquel on rajoute bien sur une grenouille ou un crapaud et hop). Bon effectivement je crois que ce n’était pas mal et que je n’ai pas été trop lamentable… Enfin. Ce n’est pas à moi de juger. Merde la bio…

Banque. misère je ne comprends rien. Et pour me désintoxiquer, le films de Ken Loach . Dur dur mais nécessaire. On en sort quelque peu abattu.

Maison et soupe.

Aujourd’hui on a montré la maquette à C et envoyé les captures à C. Bien sur , ce n’est qu’un début mais la ligne est trouvée. On s’y remet demain matin.

Fatiguée.

 

 

Dur

Aujourd’hui j’enregistrais à France-culture, studio 119.

Le montage est fini grosso-modo, et ne reste que ma voix et des bruits à ajouter. J’ai tout réécrit après l’écoute avec VL , Vendredi.

Bon. “Il n’y a plus qu’à”, comme on dit.

J’adore le 119 où Edith a enregistré ce que j’ai écrit pour elle l’autre jour. C’est un peu désuet , il y a un grand piano à queue ( un piano à queue tout simplement ) . Je dois suivre si je veux écrire les préceptes de Stevenson:( Alberto Manguel/ Stevenson sous les palmiers )

1 Guerre à l’adjectif

2 Mort au nerf optique

Zut je n’arrive pas à changer de police. Bref.

Donc j’arrive tranquille ( enfin vue l’atmosphère actuelle, ce n’est pas le bon mot-mauvaise nuit, réveillée sans cesse, hier soir avec V. aller retour à A. pour vérifier que les fenêtres ne fuient pas et que la pluie  n’abime pas les dessins)

J’arrive tranquille avec mon texte.Je ne doute pas de moi une seconde. Je vais lire ce texte et basta.  Je le connais. C’est moi qui l’ai écrit.

Mais , damned, je ne suis pas comédienne.

Edith est là-haut en cabine et V me donne les indications. Au début je désespère. Ça ne va pas. On sent que je lis et je n’arrive à rien proposer. Rien d’intéressant,  je l’entends.

Les micros sont magnifiques. ( Je pense à Christophe Atabekian )

J’en ai 3: Un pour ma voix intérieure ( mais va-s’y toi … La voix intérieure comment je fais? Un pour les notes/ C’est plus simple et le troisième, j’sais plus pour quoi.)

De toute évidence , en plus, il faut changer le texte trop littéraire. ( enfin, je ne suis pas V Woolf, mais c’est écrit.Trop).

Je lis, je relis, rata-lis, corrige.

Puis ça s’arrange. J’ose . Je ne vois pas Edith là-haut…

Il y a la lumière rouge. Zut, je tape sur la table avec mes mains, zut , on entend ma feuille, zut , je suis trop loin du micro/ Il y a toujours quelque chose.

Mais:

J’ADORE faire ça.

On est bien à l’abri, bien enfermé. Toutes ces voix enfermées dans une boite, la radio, ça me plait infiniment.

Le café est immonde. J’adore aussi.

Plus + tard

Capture d’écran 2013-06-25 à 08.27.27

Castor-yo

Je n’ai rien contre et même j’ai tout pour les albums du Père Castor.

Sans vouloir faire mon Nabokov, je suis affligée de ce que j’ai peint aujourd’hui . Moins bien que les illustrateurs de l’éditeur sus-cité , dont Goncharova je pense ( Verifions rapido), et Larionov  ( Verifions rapido).BINGO…

20101023_Goncharova_Larionov

Bon. Il faisait humide. Une pluie déguelasse.

Et à chaque fois ( depuis quelques temps où je deviens enragée ) que je prends la voiture pour aller à A, je pense à l’atelier de la rue Rochechouart en 1985, 500 m2  pour moins de 120000 euros de l’époque

Et Plaf. Ah , c’est con!!! Raté. La dame de Toulouse a vendu… Ah trop con indeed….

Cela avait succédé à la préemption à Jaures. Menuiserie devenue lieu cultuel et conservatoire de musique .

Quand je préparais mes affaires pour le retour à Paris( de Rome ), sur les caisses il y avait cette adresse:  Rue Bouret.

Je vois que dans ces ateliers,  j’y serais allée à pied et que tout aurait été plus facile.

Faire venir des gens à A. Un pensum si on ne connait pas. Certaines histoires sont catastrophiques.

Donc ce que j’ai peint m’effare. Tellement c’est moche.

RV chez DF pour mes 4 tumeurs au cerveau. C’est bien ce que je pensais . J’ai maigri. 49, 5. Et je n’ai rien ( attendons les analyses ).

On se connait bien avec D. On parle un peu . Mais pourquoi les gens qui nous ont mis au monde sont si souvent atroces? Pourquoi les frères et soeurs règlent ils leurs comptes des années après …

C’est pour cela que je disais chez A2G que l’idée des familles nombreuses pleines de cousins , dans une bourgeoisie douillette , m’effarait.

“Pas moi! Pas moi.” Et ce ne fut pas moi par chance….

Ah oué. Hier .

Je suis dans le lit , tordue dans tous les sens et j’enlève en me penchant en avant tordue comme une racine, mon pull. Putain ça fait un crac aigu et du chaud trop chaud? … Puis sensation de cou dégagé , ce qui n’est pas arrivé depuis…

On verra si je suis mon propre ostéopathe…

Au tennis je dis que je ne suis pas assez lourde. Je ressens ça.

Mais c’est surtout que je ne suis pas assez bonne parce que des gosses de 13 ans qui pèsent mon poids jouent comme des as.

Bon. R. est à la Rochelle et je n’ai pas le courage de faire à bouffer…

 

 

 

Radio Coco 2

;

(Fausses) conférences: Mnemosyne rase/NUIT BLANCHE

FAUSSES CONFIDENCES39 .tiff

FAUSSES CONFIDENCES 01025411.tif

FAUSSES CONFIDENCES 01052006.tif

(Fausses) conférences/ En finir avec l’extension du pire

Du CAC 40 aux points Aveugles

Du crâne rasé au bataillon de la mort

De Cocteau à Buzz Aldrin etc…

Continuer à lire “(Fausses) conférences: Mnemosyne rase/NUIT BLANCHE”

“Des statues sans coeur”

Je me demandais ( voir image ):


Women and Nature 'Pearlie Basking Before the Fire'.jpg

 

 

( en écoutant la queue basse Claude François ( “des statues sans coeur et des pierres sans âmes c’est ce que nous serons.…” )sur Deezer (qui contrairement à son nom 10 heures, n’a va plus diffuser que 5h sans abonnement)

Je me demandais comme ça, si Nadal, si Federer, enfin si toutes ces bombes à la Joko, et bien s’ ils jettent leurs chaussettes après les matchs.

Je me demandais ça en ôtant les miennes et en les jetant docilement dans le panier en rentrant de la terre battue et en faisant couler mon bain.

( Mon bras fait toujours mal et l’elbow idem.)

Bon. Et puis ce “sale gosse ” !!!!qui bombarde sur le court d’à côté. Il n’a pas 11 et il me massacre en deux secondes. C’est beau de le voir. Il est léger comme une plume et il cogne dur.

Bon alors, ils jettent tout les joueurs Nike?? Qui lave? On lave pas.?On donne? On rend aux sponsors?.

Federer pour moi est le mieux sapé. Classe. Classique à l’ancienne.

Tsonga horrible. On dirait qu’il est habillé pour aller promener le chien le Dimanche.

Tiens , en parlant de Dimanche, le Figaro magazine, s’est surpassé en ignominie.

Sur la couverture un hamac-drapeau tricolore, avec dedans un mal rasé qui se la coule douce.

Vous avez deviné que ce type est soit au RSA, soit c’est un intermittent qui se la coule douce. Ils sont gonflés les pauvres Non?

Quand on lit l’article de cette sale bonne femme, on apprend que des profs osent aller à Bali deux mois d’été ( avec votre argent ) et que des femmes refusent 12 fois de suite du taf.

Enfin, ça me désole. Le numéro se poursuit avec les fines analyses du conseiller du président-je ne sais plus son nom. Horrible aussi.

Bien sur qu’il y a des abus comme partout . Et le pouvoir ne donne pas des passe droits?

Allez Pierrot remet une tournée…

Dioniso Bacchino di Boboli.jpg

Dans le même chapitre, on se disait en rentrant de la SACD* hier, que les types du coin avaient définitivement élu ce lieu. Ce coin.

Historique. Il y a un coin abrité qui dépend du supermarché. Toujours l’hiver quelqu’un y a élu domicile. Généralement un mec seul, qui rangeait bien tout.

Le modèle du fiston qui range bien sa chambre a disparu et des types de l’est sont arrivés. deux bons fils bien rangeurs.

Puis ils ont disparu, les couvertures se sont mises en boule. c’était le bordel maintenant. Et crado.

. Contrairement à ce que dit l’imbécile du figaro, il y a aussi des pauvres gens qui ne partent pas aux Bahamas.

Des largués à mauvaise mine qui déclinent à vue d’oeil, maigrissent à vue d’oeil… qui au point où ils en sont se laissent sombrer dans la saleté et l’alccol…

Les mecs se sont agglutinés avec roulement pour dormir et picoler.

Puis la pisse et tout ça… Les boites vides , la mayo étalée…

Tout dégoûtant ( comme ce type sur le boulevard qui à côté des toilettes Decaux, et devant moi baisse son pantalon ) et paf.

C’est surprenant je l’avoue. Vous êtes en train de vous redire les dernières pages de la Divine Comédie que vous savez par coeur ( hum hum ) et paf, un mec figure l’enfer en mode trash.

Bon je reviens au coin. Et bien le super market ne sachant que faire plante des machins, des plots en ciment.

Les gars s’enroulent autour comme des contorsionnistes. D’autres dorment direct sur le trottoir.

Et hier, ils avaient installé un tente.Mais qu’est ce qu’il a ce coin? Ya pas la mer, ya rien. C’est juste un angle abrité de 2m par deux.

Je ne vais pas avoir l’hypocrisie de dire que l’odeur de pisse etc dans la rue , c’est beau. Mais cette ténacité, cette volonté à avoir un domicile sont à pleurer.

Que vont devenir ces types????

Ca me rappelle mais j’ai déjà dû en parler quelque part , “le Bacchus nu”  .

En fait c’était l’exacte réplique de statue des jardins Boboli – sans la tortue) qui une tonne de papier journal pour tout habit – faisait sa lessive ( à sec avec le papier journal) devant la Grande Epicerie du Bon Marché.

Un odeur terrible.

On a ri comme des bêtes. C’était monstrueux. Trop. Terrible.

Mais j’avoue que ce genre d’épreuve face à ce genre de clientèle n’est pas pour me déplaire.

Samedi Maison avec CA pas vu pratiquement cette année; Déçue que Y et C, ne viennene pas..

MT et X qui se détend de ses soucis…

Dimanche, je regarde tout le match. je voulais jeter un oeil/ Mais à ce niveau là. c’est juste incroyable. Nadal. et le calme de F. Il ferait d’ailleurs mieux de mordre

/////

Vite fait le truc pour J ( je lui ai proposé de l’aider)

Pour X. début du travail. Hum. Plus que je ne l’imaginais. Hum

Puis , c’est décidé je ne ferai plus rien pour rien.

TERMINADO.

Ce n ‘est pas possible quand même. FIFI FINI.

Je reçois en m’étonnant la copie de la lettre de Spielberg que G. m’envoie. Pourquoi??

Enfantin.

 mouche.jpg

“Je ne veux pas pleurer seul ce soir” tralalala

* Oui c’était la remise des prix. Moi je m’ennuie un peu dans ce genre de Machin où je ne connais pas grand monde et suis la femme de R. Je regarde Mocky la bas. J’aime bien le regarder. Il me fait sourire. ; et P Lainé, là et j’sais pas qui.

Mais on invente une histoire avec SR qui comme moi est l’épouse de . ( Et qui vient d’avoir le grand prix) Et on se marre en voulant breveter l’invention du VO. Pas V.O mais VO. Je ne peux en dire plus.

On invente un signe cabalistique et je crois que cela aurait réjoui mon pataphysicien plein d’atermoiments.

Puis en feuilletant le programme je vois Que FJ au un prix.

Pas revue depuis le lycée ( à peine une fois où 30 ans après elle a reconnu mes mains dans un resto)?

C’est drôle. Je suis contente de la voir me faire un petit signe et on parle. Comme ça. MF etc.

S. s’est débarrassée de ce type gris qui la branche incroyable en disant des trucs si plats et stupides que c’en est terriblement triste… ( encore davantage quand il glisse: Dans mes discours j’ai l’habitude de …)

Ouf on rentre après un tour en haut. Piste de danse et lumières démodées. Mais ça j’aime bien.( Ca me donne envie d’aller danser dans une boite ce qui m’arrive tous les 5 ans)

On marche. On rentre. Le type qui habite dans sa camionnette devant ,parle avec un type qui a l’air de le saouler en lui racontant la difficulté de bosser dans le bâtiment…

Il fait froid.

J’allume la téle.

Rohmer . Les amours d’Astrée et Céladon. Je tiens 15mn

Maurice Garrel DR.jpg

PAÏNI/Louvre : “L’extase indécente du Sommeil”

Blanchot/Michaux/Cocteau/Schultz

Baudelaire/Lautréamont/Proust/TH. Gauthier

Surréalistes

Valery/La dormeuse

Boeklin Rachmnaninov: L’île des Morts

Paini3Dec

Voir Füssli: Le cauchemar
Fussli-1
Extraits:

Rohmer-Kleist: La Marquise d’O

Akerman-Proust: La captive

Misoguchi: Miss Oyu

Vigo L’Atalante

Flfl Illustration 380
Les rêves Vampyriques: La recherche du repos définitif

Dreyer:Vampyr
Vampyr1Vampyr2Vampyr3

Paini3Dec:2

Dreyer

“Le sommeil comme un masque”

Paini3Dec:3

Paini5

Il vole une huitre gigantesque

___ et poursuit son chemin tranquillement, bouteille de rouge à la main.

Samedi à Dimanche. Rêves.

Je dois passer chez D.D C’est bizarre car son appartement monte et descend.

Comme un ascenseur, c’est à dire que quand j’appelle l’ascenseur, c’est l’appartement qui vient me chercher mais aussi l’ascenseur dont la fonction maintenant m’échappe.

Je n’avais pas compris cette invitation à une grande soirée. Maintenant c’est un Rez de Chaussée sur jardin où nous sommes.Je descends des chemins dans un immense parc. Il y a des tavles et des buffets qui proposent des volailles, mais elle sont creuses. Quand on s’approche pour attrapper une cuisse de poulet, c’esr juste une enveloppe pleine d’air. Il y a un géant qui sert les convives. Non seulement il est immense mais sa tête est au mileu des épaules comme les “blémiens” , je crois que c’est le nom de ces monstres moyen-âgeux, gravés sur du bois. Il a un air de Maurice Tillet , plus haut cité. Le jardin est celui de la scène du Chateau dans la Dolce vita. Oui ça y ressemble. Un psychanalyste vient vers moi . Il a des lunettes et il m’est antipathique….